Affaire HUICOMA : Les femmes de Koulikoro menacent de marcher nues sur Koulouba

La Maison du Peuple, sur invitation du mouvement de lutte pour la restauration de l’usine, a été prise d’assaut, dès les premières Heures du jeudi 7 septembre dernier, par les hommes et les femmes de Koulikoro.

employe travailleur societe parent femme victime enfant jeunesse huicoma koulikoro marche manifestation colere gouvernor

C’est dans le cadre d’un grand meeting d’information. L’objectif était de dégager un plan d’éventuelle bataille qu’ils comptent mener jusqu’au dernier souffle. Il s’agit d’une opération ville morte et une marche des femmes déshabillées sur le palais de Koulouba. C’est une série de manifestations envisagées pour très prochainement.

Dans le cadre de son combat pour la restauration de l’unité industrielle de la Région, le Mouvement de lutte pour la restauration de l’usine HUICOMA a organisé, le jeudi dernier, un grand meeting à Koulikoro dont l’objectif était de faire un bilan de la lutte entamée depuis quelques mois voire plusieurs années déjà et voir la suite à donner à la lutte engagée. Donc, manière de démontrer aux autorités compétentes et à l’opinion nationale et internationale qu’il n’est point question pour eux de baisser les bras dans la réclamation de ce qui les revient de droit. Les populations qui s’étaient rendues massivement sur les lieux du meeting ont eu à faire des propositions concrètes à la disposition des leaders du mouvement qui entend faire une synthèse cohérente des dispositions qui s’imposent.

Le chemin parcouru

Il s’agit d’un combat jugé nécessaire par un mouvement de jeunes qui compte se sacrifier pour la même cause, au profit de leur Région entière. Déclenchée depuis à l’époque d’ATT, la lutte avait comme objectif d’empêcher jusqu’à nouvel ordre tout scrutin électoral dans la Région de Koulikoro. Cela, jusqu’à la relance de leur usine oléagineuse. Car, d’après leurs Responsables, toutes les démarches entamées pour rentrer directement en contact avec les plus hautes autorités du pays se sont toutes avérées en vain.

Pour la petite histoire, rappelons que lors d’un passage du Président de la République dans leur Région, le Chef de l’Etat a été contraint de s’arrêter et d’écouter les femmes du mouvement sur la question de l’HUICOMA qui avait pris bonnes notes de leurs doléances tout en promettant qu’il fera de son mieux pour gérer le dossier.

Au lendemain de cette rencontre à Koulikoro, IBK a dépêché deux conseillers pour échanger avec le mouvement au Gouvernorat de Koulikoro afin de dégager une étude de faisabilité concernant la restauration de l’usine. Mais, ce fut sans suite du côté de Koulouba. Ensuite, il y a eu une autre rencontre entre le mouvement et le Premier Ministre Abdoulaye Idrissa Maïga sur la question.
Dans ce cadre, une commission mines et industries lors d’un déplacement à Koulikoro, a été empêchée d’accéder dans les enceintes de l’usine.

Pour non satisfaction de ses revendications, le mouvement a envisagé un nouveau plan de lutte. Il s’agit, dans un premier temps, de faire observer une grève ville morte depuis la localité de «Tienfala». Ensuite, les femmes du mouvement, sous la direction de Mme Djiguiba Assetou Coulibaly, si dans un mois le Président de la République na trouve pas solution à la situation de leur usine, comptent marcher nues sur le palais de Koulouba. Elles envisagent aussi d’empêcher la tenue des prochains scrutins dans leur Région.

Donc, le Président IBK est fortement interpellé sur ce dossier en passe de devenir une véritable bombe à retardement.

Mohamed BELLEM, notre Envoyé spécial à Koulikoro :

Le Combat

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *