Affaire de la disparition des 35 millions f cfa au cap de Banconi : Bras de fer entre un collectif d’enseignants et le DCAP

L’affaire relative à la disparition des 35 millions F CFA au CAP  de Banconi est loin de connaître son épilogue.

Corruption detounement fraude vol surfacturation administration bureau direction ministere fonctionnaire billet argent cfa

Ce Centre d’Animation Pédagogique est aujourd’hui un CAP à problèmes. Depuis la disparition des 35 millions sur le billeteur Mouroukoro Diarra le 25 Février 2016, les enseignants et le Directeur du CAP ne regardent  plus dans la même direction. Compte tenu de l’urgence, les salaires ont été payés, mais depuis, les enseignants attendent toujours leurs arriérés. Déficit de communication, arrogance, égocentrisme… Ce sont entre autres qualificatifs portés par les enseignants  sur le DCAP Drissa Koné. Un collectif a d’ailleurs vu jour et a organisé un sit-in Vendredi dernier devant le CAP. Il s’agit du collectif des victimes du vol des arriérés. Un sit-in qui a finalement pris une autre tournure: fermeture de la porte du CAP (personne ne pouvait ni rentrer, ni sortir du CAP). Et les manifestants  ont décidé de prendre en otage les notes du 3ème trimestre jusqu’à ce qu’ils soient remis dans leurs droits. Le bras de fer est désormais engagé.

Le collectif, après le sit-in a organisé le Lundi 15 Mai 2015 une manifestation au groupe scolaire Bahaben  Santara au cours de laquelle ils ont mis en garde le DCAP Drissa Koné contre d’éventuelles sanctions  contre eux.

Quant au DCAP M. Koné  que nous avons joint, il  affirme clairement : «Je ne pardonnerai jamais ces enseignants. Ils me trouveront sur leur chemin. Même les élèves de l’AEEM n’agissent pas de la sorte. Désormais tolérance zéro pour tout enseignant  ayant pris part au mouvement… Moi, je me reproche rien».

Ceci n’est pas l’avis des «très fâchés» lesquels murmurent que le DCAP de Banconi Drissa Koné aurait fait cotiser les différents directeurs pour soutenir la famille de Morogoro Diarra. Une somme qu’il aurait par la suite utilisé pour d’autres fins.

Aux dernières nouvelles,  le mandat de paiement serait au niveau du trésor même si les enseignants s’impatientent. Mais qu’à cela ne tienne le CAP Banconi reste un CAP à problèmes car pour l’avancement des enseignants plusieurs, cas d’omission ont été également signalés. Négligence ou acte délibéré? Il s’agit, en tout cas, d’un  autre pétard entre les mains du DCAP.

Sadio Dembélé

Source : La Sentinelle

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *