Accident de la route : 7 MORTS SUR LA RN6

La route nationale (RN6) reliant Bamako à Ségou est réputée être l’une plus dangereuses sinon la plus dangereuse du pays. Elle vient une nouvelle fois de confirmer sa triste réputation.  Hier, 7 personnes y ont perdu la vie dans un accident d’une rare violence. L’accident s’est produit aux environs de 6 heures du matin au niveau du village de Kakafo, non loin de Baguinéda. L’on déplore également 52 blessés dont certains dans un état grave. Les blessés ont été transportés à l’hôpital du Mali et au CHU Gabriel Touré

 

choc accident circulation voiture remorque camion
Un camion benne transportant du sable en provenance de Koulikoro est entré en collusion avec un autobus appartenant à la compagnie Bani Transports en partance pour Mopti. Les deux véhicules se sont violemment heurté front contre front. L’état des deux engins réduits en épaves témoigne de l’extrême violence de la collision.
Selon les premières hypothèses, l’accident serait dû à un excès de vitesse. L’enquête qui a été ouverte permettra  certainement de déterminer les circonstances exactes du drame.
Dès que la triste nouvelle est tombée, le ministre de l’Équipement, des Transports et du Désenclavement, Mamadou Hachim Koumaré, et son collègue de la Sécurité et de la Protection civile, Salif Traoré, se sont immédiatement rendus sur le lieu de l’accident où ils ont assisté à l’évacuation des blessés. Un important dispositif composé d’agents de la police, de la gendarmerie et de la protection civile, a été rapidement déployé pour secourir les blessés.
L’accident a crée un bouchon pendant plusieurs heures sur la RN6. Un bouchon qui ne sera dégagé qu’aux environs de 11 h avec l’évacuation des  véhicules accidentés.
Il convient de préciser que depuis le début des travaux de construction de l’autoroute Bamako-Koulikoro, les camions de transport de sable ont basculé sur la RN6 qu’ils empruntent au niveau du village de Zantiébougou. Leur arrivée a fortement accru le trafic déjà dense sur cette voie, la rendant encore plus dangereuse.
B. COULIBALY

Source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *