Accès à l’eau potable : Water Aid visite ses réalisations

C’est dans le cadre du partenariat entre Water Aid Mali et ses partenaires qu’une délégation de Water Aïd Canada a entamé une visite dans notre pays depuis la semaine dernière. Ainsi le vendredi 5 septembre, elle s’est rendue sur un  de leurs sites d’eau à Daoudabougou. La délégation était composée de Justin Chin et Jayne Mac Cawley de Meerit accompagnés par Mme Barry Aminata Touré, présidente de l’AMAS BIF.
Ce site qui a été réalisé grâce à l’effort du maire de la commune V du district de Bamako, de l’ONG AMAS BIF, comme partenaire technique et financiers Water Aïd USAID, Wsup Water et sanitation for the urban poor.
Comme dans ses habitudes, le groupe Water Aïd continue de faire de son mieux pour faciliter l’accès de tous les maliens à l’eau potable. Dans ce travail rigoureux, il est aidé par d’autres associations avec qui il partage les mêmes objectifs. Parmi ceci, on peut citer le groupe Water Aïd Canada, qui les aide beaucoup financièrement.
Mis en fonction en 2010, le kiosque d’eau qu’a bénéficié les populations de Daoudabougou est composé de deux (2) vases mesurant chacun 7mètres cubes, à peu près 14 000 litres chacun, une quantité qui peut servir près de 70 familles. En plus de cette fontaine, il y a 6 autres dans ce quartier de Daoudabougou. Elles sont toutes gérées par un comité de 7 membres.
Selon Mme Barry Aminata Touré, présidente de l’AMAS BIF, les cuves sont nettoyées tous les soirs et remplies aux environs de 2 heures. Mais actuellement vu que les cuves sont placées haut, elles ne reçoivent pas l’eau de la Somajep. A cet effet une solution est en train d’être envisagée. Elle  a salué la détermination de Water Aïd sa volonté  à offrir de l’eau potable tous les Maliens.
Fatoumata Diakité, membre du comité de gestion et gestionnaire d’une autre cuve de Daoudabougou, a exprimé sa joie pour l’apport des cuves à la population de la localité. Selon elle, grâce à ces cuves, beaucoup de femmes et enfants ont accès facilement à l’eau à des heures raisonnables quand on sait qu’avant, les habitants étaient obligés de passer des nuits blanches  pour avoir de l’eau.
Justin Chin et Jayne Mac Cawley de Meerit sont membre d’une association qui gère Water Aïd Canada ont  exprimé leur enthousiasme de la visite. Car elle leur a permis de s’imprégner des problèmes de la population. Du coup, ils ont promis de signaler ces problèmes à qui de droit.
Soulignons que cette visite continuera cette semaine dans d’autres localités comme Kati.
Aminata Sanogo

SOURCE: L’Annonceur
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.