Accès a l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement : La CAEPHA dans la dynamique d’influencer les politiques et programmes!

Au Mali, le taux d’accès à l’Eau est de 64 pour cent et celui de l’Assainissement est de 33 pour cent. Malgré l’inscription par le gouvernement du secteur de l’Eau et de l’Assainissement dans le Cadre Stratégique pour la Croissance et la Réduction de la Pauvreté, le budget national qui sera alloué à ce secteur prioritaire à partir de 2015 n’est que 5 pourcent du budget national, soit 0,2 pourcent du PIB. Fort de ce constat, la Coalition pour l’Accès à l’Eau Potable, l’Hygiène et l’Assainissement (CAEPHA), une plateforme de plusieurs associations pour la cause de l’Eau et de l’Assainissement en collaboration avec Water Aid a décidé de renforcer la capacité de ses membres dans le but d’améliorer leurs connaissances sur les concepts des politiques et programmes, dans l’analyse et le suivi budgétaire ainsi que pour un véritable plaidoyer pour rehausser le budget du secteur dans notre pays.

 

Société malienne  gestion eau potable (SOMAGEP) entame nouvel année

 

 

Un atelier qui durera trois jours s’est ouvert hier 14 avril à la Dette publique en présence de la présidente de la CAEPHA, madame Coulibaly Salimata Diarra et du représentant de l’ONG Water Aid Mahamadou Keita. L’atelier consiste à renforcer les capacités des membres du secteur d’Eau et Assainissement en analyse budgétaire afin qu’ils puissent influencer les politiques et programmes. Il s’agira pour la CAEPHA et ses partenaires d’atteindre à plusieurs résultats concrets. Il s’agit, notamment, l’amélioration des connaissances des acteurs du secteur sur les concepts de politiques et de programmes, dans l’analyse et le suivi budgétaire, la proposition des axes de plaidoyer pour l’amélioration du budget national pour le secteur, la production d’un document de positionnement de la CAEPHA par rapport au financement du programme d’eau et d’assainissement, entre autres.

 

Dans ses propos liminaires, la présidente de la coalition s’est d’abord réjouit  que l’Eau et l’Assainissement soient désormais à la charge du même  Département ministériel depuis la formation du gouvernement Mara, une nouvelle situation qui selon elle, permettra une bonne administration des deux volets et parvenir à des résultats concrets pour l’accès  à  l’eau potable et à l’assainissement. Pour madame Coulibaly Salimata Diarra, malgré les efforts de l’Etat malien pour faire du secteur une des priorités, le secteur de l’Eau et l’Assainissement souffre de la faiblesse de l’allocution budgétaire de la part de celui-ci. Elle a déploré que cette situation réduit considérablement les capacités des acteurs dans l’atteinte des OMD.

 

A noter que, le secteur de l’Eau et de l’Assainissement est l’un des secteurs prioritaires du gouvernement du Mali. Et à l’instar des politiques et programmes, le gouvernement élabore et soumet des projets de loi de finances à l’Assemblée Nationale pour adoption. Mais en dépit des efforts consentis par le gouvernement et son engagement pour la Déclaration d’E-Thiwinki en 2008, l’Etat du Mali n’est pas parvenu à allouer le fonds approprié pour l’amélioration de l’accès à l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement. Une situation qui ne positionnerait le Mali dans la logique de l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement.

Daniel Kouriba

SOURCE: Tjikan

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *