ACCES A L’EAU POTABLE : Les acteurs valident les schémas directeurs

L’atelier de validation des schémas directeurs d’alimentation en eau potable des centres de l’intérieur du périmètre de concession.

eaux potable robinet forage villageois

La cérémonie d’ouverture était présidée par Mme Ly Fatoumata KANE, conseiller technique au département de l’énergie et de l’eau, à ses cotés Winnie Estrup Petersen, ambassadeur du Danemark et Adama Tiémoko Diarra, directeur général de la Société malienne de patrimoine de l’Eau potable (Somapep Sa).

 Durant deux jours d’échanges, il s’agira d’examiner les résultats des études menées dans les localités de Kayes, Kati, Sikasso, Nioro du Sahel, Kita, Koulikoro, Sélingué, Bougouni, Ségou, Markala, San, Mopti et Bandiagara et d’échanger sur les perspectives d’accès à l’eau potable dans ces localités couvertes à travers le projet d’appui danois-suédois au Programme sectoriel Eau-Assainissement (Pads-Prosea) dans sa composante hydraulique urbaine.

A en croire Mme Ly Fatoumata Kane, la problématique de l’alimentation en eau potable des populations maliennes constitue un défi majeur, une des grandes priorités du gouvernement. Au demeurant, l’accès à l’eau potable de manière durable s’inscrit dans les axes prioritaires du cadre stratégique de relance économique et du développement durable (Csredd) qui fédère l’ensemble des politiques et stratégies de développement de notre pays.

C’est pourquoi, pour aller vers des solutions durables basées sur des visions à long terme le département de l’Eau et de l’énergie a initié les études de prospection en vue de promouvoir un développement durable du service de l’eau potable. Ces réflexions ont été menées par les services techniques en collaboration avec les partenaires financiers aboutissant à des documents de programmation et de planification appelée « Schémas directeurs d’approvisionnement en eau potable ».

A l’en croire, ces documents constituent des outils permettant de mieux structurer et de prioriser les investissements dans la chaîne de production, de distribution d’eau potable dans les Centres gérés par la Somapep-Sa.

La réalisation de ces documents vise à présenter, pour chacun des Centres une ou plusieurs options pour le développement des capacités de production et de distribution et de faire en sorte que les infrastructures puissent répondre aux besoins en eau potable.

Un plan d’investissements pour le secteur hydraulique urbain au Mali pourra être établi permettant de rattraper le manque d’investissement au cours des dix dernières décennies, afin d’assurer un approvisionnement en eau potable adéquat des populations urbaines.

Winnie Estrup Petersen, ambassadeur du Danemark se dit toujours au côté du Mali pour la réalisation des projets. Pour elle, ce travail, fruit du partenariat entre le gouvernement du Mali et le Danemark, permettra d’améliorer le cadre de vie de la population.

Les schémas directeurs sont élaborés pour l’horizon 2030 et proposent des actions pour pallier les besoins d’ici 2020. Ils s’inscriront dans la planification des actions à l’horizon 2030 tout en évitant ainsi des simples actions d’urgences.

L’atelier regroupe les responsables administratifs du département de l’eau, des préfets et sous préfets ainsi que les partenaires financiers.

Abou Kamara

 

Source: lesechos

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *