Accès à l’eau potable : L’ASCOMA au côté des populations de Sabalibougou pour soulager leur peine

Dans  le  cadre  de  la mise  en œuvre  du projet  Green Action Fund 2019, financé  par Consumers International , l’Association  des consommateurs  du Mali (ASCOMA) en partenariat  avec  la Mairie  de la Commune V du District de Bamako, a initié un projet  axé sur l’accès  à l’eau potable des populations de Sabalibougou.  Le mercredi, 11 septembre 2019, la Mairie  de  la Commune V du District  de Bamako, a lieu  un atelier  d’échanges  pour  promouvoir   l’accès  à l’eau  potable, sa bonne utilisation  et  sa conservation  par  les couches vulnérables  du quartier   de Sabalibougou.  Les  travaux  de l’atelier  ont été ouverts  par  le Maire Sory Ibrahim Doumbia, avec à ses côtés  la  présidente de l’ASCOMA, Mme Coulibaly Salimata  Diarra. Représentants des services techniques de l’Etat, de la SOMAGEP, SOMAGEP, DNH, d’autres organisations  de la société  civile  de la Commune V, notamment  les femmes, ont pris part audit atelier.

Selon le Maire Adjoint  de la Commune V, Sory Ibrahim Doumbia,  ce projet vient à point nommé pour qui connait  les  difficultés  que  le quartier  de  Sabalibougou  est  singulièrement  confronté  en matière  d’accès  à l’eau  potable. De plus, a ajouté  Sory I Doumbia, cette initiative  est à saluer, à encourager  et à soutenir  en vue   de  favoriser  sa  duplication  partout  au besoin  et notamment  dans  les  autres  Communes  du District de  Bamako.  D’où l’importance  pour  la Mairie  de  la Commune V, dit le Maire adjoint Sory I Doumbia, d’accepter  d’accompagner  ce  projet  novateur  susceptible  de   soulager  les  femmes   de Sabalibougou  et  de   la  outiller   pour  la  bonne  conservation, la bonne utilisation  et  la  bonne préservation   de   l’eau  potable  tant  dans  les  familles  que  dans  la  communauté. Par ailleurs, Sory I Doumbia  a ajouté  que l’adhésion  de  la Mairie  de la Commune V dans ce projet se justifie par l’importance   de  cette question  majeure  car l’eau  c’est  la vie. Pour terminer, il a indiqué  que cette initiative  renforce  la Mairie  en tant qu’autorité  responsable  du  bien être   des populations  et  du développement   local  qui ne saurait  se faire  sans  la  mobilisation    de chacun   et de tous.  « Unissons donc nos efforts  ensemble   et assurer   notre  développement local », a conclu le maire Adjoint  de  la Commune V.

La présidente  de l’ASCOMA, Mme Coulibaly Salamata  Diarra, n’a pas manqué  de dressé  un résumé succincte  de  Sabalibougou aux  participants. Situé  en Commune V de Bamako, Sabalibougou est majoritairement  peuplé  de  personnes  vulnérables  pour  un total   de  195 798 habitants dont 52%  de femmes, vivant  dans  la  précarité, rencontrant  des difficultés  dans son approvisionnement en  eau potable. Sabalibougou, souligne Mme Coulibaly Salimata Diarra, compte  parmi  les quartiers   difficiles,  avec  une faible  couverture   en  infrastructures  d’eau  potable ; tarif de l’eau  relativement  élevé ; propension  des  populations  à s’approvisionner  à  des  sources  d’eau  insalubre ; population  mal  informée  sur  les risques  de  maladies  liées  à  la consommation   de  l’eau  souillée, etc. Me Coulibaly Salimata Diarra  de déplorer que si le  droit  à l’eau  constitue  un des  droits  fondamentaux  reconnus  par  l’assemblée générale  des NATIONS Unies depuis 1985, la prise  en  compte  du genre  dans  l’exercice  du genre  dans  l’exercice   de  ce droit   reste   ici  un défi  à relever. D’où l’objectif  du projet, dit-elle, qu’est  de  promouvoir  l’accès  à l’eau  potable  et  à  sa  bonne  conservation   des  populations  vulnérables  dans  les  localités  excentrées   du District  de  Bamako. Il est  financé  à 1500000 Fcfa.

Hadama B. Fofana

Le Républicain 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *