A propos de yèrèwolo débout sur les remparts: Et si Claude David Convisser avait raison ?

Le Samedi 06Août dernier, s’est tenu au palais de la culture un meeting organisé par le mouvement Yérèwolo avec pour thème central : « opération bonnet bleu ». Cette manifestation avait pour objectif de demander le départ de la MINUSMA au Mali avant le 22 Septembre 2022.

Votre journal à l’affut de l’information vous avait déjà rendu compte à la suite d’une conférence de presse qu’avait donnée l’homme d’affaires américain, Claude David Convisser à la maison de la presse, le Lundi 25 Juillet 2022. Au cours de cette conférence de presse, M. Convisser disait déjà que le mouvement Yèrèwolo milite et continuera de militer pour le départ de la MINUSMA au Mali avant le 22 Septembre 2022. Et le Samedi dernier, c’est exactement ce que le mouvement de « Ben le Cerveau » a demandé au palais de la culture. On peut donc clairement déduire que certaines des informations données par Convisser pourraient être vraies. Parmi les informations données ce jour, M. Convisser faisait savoir à l’assistance que le mouvement Yèrèwolo Debout sur les Ramparts travaille pour la CIA. Vrai ou faux ! Dans tous les cas, les faits sont là et donnent du crédit à certaines de ses informations. Car, le principal argument qu’il avait eu pour défendre cette hypothèse c’est que, le mouvement Yèrèwolo veut le départ de la MINUSMA pour avant le 22 Septembre de cette année.  Et ce fût le cas. Le mouvement Yèrèwolo a réitéré publiquement le samedi dernier sa demande, à savoir le départ de la Minusma du Mali avant le 22 septembre 2022.

Dès lors, on ne cesse de se poser des questions au sujet de l’avocat et homme d’affaires américain. Que gagnerait-il en effet à raconter de telles choses ? L’histoire nous enseigne qu’il ne faut jamais négliger une piste surtout si celle-ci semble se vérifier.

Pour revenir à la MINUSMA, à qui profiterait le départ son départ du Mali ?  D’après Convisser, les Américains à travers la CIA veulent le départ de la MINUSMA pour légitimer une intervention  de l’OTAN au Mali. Il faut savoir que l’OTAN est le bas armé des Etats Unis dans le monde. L’exemple le plus récent est l’intervention de cette organisation en Libye. Et donc, si jamais l’OTAN intervient au Mali cela voudrait dire que les Etats Unis entreront par la grande porte au Mali et pourront donc se servir en toute quiétude.  C’est leur plan d’après Convisser. Il est question pour les Etats Unis d’avoir une bonne  raison d’intervenir au Mali et le départ de la MINUSMA sera donc le prétexte idéal. Il est important de signaler que dans les relations internationales, il n’y a pas d’amis juste les intérêts. C’est donc la raison pour laquelle, le gouvernement malien doit faire preuve de beaucoup sagesse. Le Mali est un pays dont le sous-sol est assez fourni en matière première. Et, les Etats Unis se classent en tête des pays producteurs de certaines ressources comme le pétrole tout en gardant leurs réserves inexploitées. Autrement dit, ils vont chez les autres prendre les matières premières et les exploitent à leur compte. Ce qui peut donner de la crédibilité à cette théorie de M. Convisser, c’est qu’il dit qu’un plan pareil avait déjà été planifié par les américains qui selon lui voulait le recruter afin qu’il les aide à déstabiliser le Sénégal par des méthodes presque similaire. De toutes les façons, il nous reste juste à espérer que le mouvement Yèrèwolo Debout sur les Ramparts ne soit pas une passerelle pour la CIA et les Etats Unis afin qu’ils puissent entrer au Mali.

Source: Le Point

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.