A la découverte de l’écrivaine Aminata Boré: Une jeune fille aux talents hybrides

Lecture, écriture et art oratoire, voici trois mots qui définissent la personnalité de la jeune écrivaine Aminata Boré âgée de 24 ans. Née le 5 janvier 1995, Diplômée de lettres et de l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest (UCAO) du Mali, elle s’est vite forgée en art oratoire et en écriture. Son éloquence et sa maitrise de la scène font d’elle aujourd’hui, l’une des meilleures oratrices du Mali.

 

Amina Boré est une amoureuse de la lecture; cet amour constitue un héritage pour elle. En effet, depuis son bas âge, la jeune fille de taille moyenne a eu la chance d’avoir des parents qui lui ont appris à lire bien avant son inscription à l’école. C’est à partir de cette base en lecture que l’écrivaine a acquis sa compétence d’ouverture d’esprit au monde.

Intellectuelle et cultivée, à son jeune âge elle a jugé nécessaire d’apporter sa pierre à l’éducation de la jeunesse qu’elle invite à aimer davantage la lecture. C’est dans cette optique que Boré a fondé l’association ‘’ Lire pour exister’’ afin de promouvoir le livre et la lecture au Mali. « La lecture nourrit l’esprit, c’est l’essence du corps, elle me permet d’être une bonne oratrice, de me développer personnellement, de développer ma réflexion et de partager clairement ma pensée avec le reste du monde », dit-elle.

La lecture devient pour Aminata le moyen privilégié de se former, de se perfectionner et d’acquérir l’éducation complète. C’est pour cette raison qu’elle a divisé l’association ‘’Lire pour exister’’ en deux sections : ‘’ A la découverte des mots’ pour les tout-petits, c’est-à-dire les élèves âgés de 5 à 17 ans et ‘’Le café de lecture’’ qui est une plateforme d’échanges où les jeunes de 18 à 40 ans peuvent lire des livres.

Une écrivaine aux talents innés

En plus de l’amour de la lecture, Aminata trouve refuge dans l’écriture là où elle se sent elle-même et libre de partager ses opinions. « Dans l’écriture, je me sens dans mon univers où je n’ai pas de limite, j’écris tout ce que je pense », déclare Boré.

L’écriture n’apparait plus comme un secret aux yeux de la jeune écrivaine. « J’ai écrit mon premier poème à 15 ans » affirme la jeune talentueuse avec un regard séduisant.

En s’inspirant de son environnement, des livres qu’elle lit, de sa vie quotidienne, et les réalités sociales, Aminata a réussi à adhérer au cercle des écrivains avec son recueil de poème intitulé “Tremper la plume dans les plaies. Un livre de 94 pages avec environ une cinquantaine de poèmes qui aborde plusieurs thématiques tels que les maux de la société, les sujets de la vie …

A cause de la pertinence des thèmes abordés de ce recueil de poème, il est vite enseigné aux élèves et mis au programme dans certaines écoles privées et publiques.

Boré voit l’écriture comme un moyen de partage de sa pensée avec les autres. L’écriture détermine sa personnalité et c’est d’ailleurs pourquoi elle trouve toujours quelque chose à écrire.

Elle considère également sa plume comme un devoir qu’elle doit accomplir pour sa génération tout comme Victor Hugo, Aimé Césaire et Léopold S. Senghor l’ont fait pour leur génération. Elle dit à cet effet : « On doit compter sur l’écriture pour sauver le Mali actuel car, il y a plusieurs manières d’écrire. L’écriture ne se trouve pas seulement dans les livres ».

Dans l’écriture, Aminata a créé son propre style qui consiste à mettre à la fin de tous ses poèmes un point d’exclamation (!) pour exprimer l’émotion et la force par lesquelles elle a passé pour les rédiger en vers.

Koné Mohamed Lamine un des amis proches de l’écrivaine, définit sa personnalité en ces termes : « Aminata, c’est la bonté, la sincérité et l’intelligence ». Il ajoute encore que : « Elle est passionnée par l’écriture, par la culture. Elle aime également partager ses idées avec les autres ».

Une bonne oratrice

Rien ne se gagne dans la facilité, tout s’apprend et c’est le cas d’Aminata ! Le deuxième talent de la jeune écrivaine est l’art oratoire. Elle veut emboiter les pas de tous les bons orateurs en occurrence Martin Luther King.

Par son style vivant, sa pensée claire, précise, convaincante et ses gestuels, la détentrice de la belle plume arrive toujours à accrocher son public, elle arrive à les charmer.

L’art oratoire consiste pour elle de rendre un message voire un discours de la manière la plus agréable possible qui puisse exister quand il le faut, où il le faut avec les gestes qu’il faut. « L’art oratoire est le courage de prendre la parole devant la masse et de communiquer à travers la communication non verbale avec elle. C’est l’art de concilier tous les aspects de la communication, de les transformer en quelque chose d’agréable, de les rendre à un public afin de le convaincre », Martèle l’écrivaine avec assurance.

Ce n’est pas étonnant de voir ce facteur d’assurance incarné en elle, Boré a été championne d’Afrique et de Moyen-Orient en art oratoire en 2015. Et, elle s’engage également à apporter une formation dans ce domaine à ses congénères pour qu’ils puissent devenir des bons orateurs. « L’art oratoire est très important pour le développement personnel des jeunes parce que nous sommes dans un monde où la parole a plus d’importance. Savoir-parler et partager ses idées restent une nécessité pour tous ». Conclut-elle.

En plus d’être une bonne oratrice, et une écrivaine, Aminata a une troisième nature cachée en elle : une bonne imitatrice avec une voix mélodieuse, harmonieuse, elle capte vite son auditoire. En effet, elle a l’art d’imiter les grandes artistes maliennes qui font la fierté de notre pays.

Une femme de principes, sportive, et croyante

Malgré ses occupations, Aminata ne s’abstient pas face à la pratique du sport pendant ses heures libres. Pour elle, le sport permet d’avoir plus d’énergie pour le bon fonctionnement du corps humain. « J’ai constaté un manque de tonus chez moi alors, j’ai vite jugé le sport comme un moyen de combler ce vide », dit-elle.

En plus du sport, l’écrivaine est très accro à la religion musulmane qu’elle juge nécessaire voire importante dans la vie d’un bon croyant. En outre, c’est une jeune fille dynamique et de principes. « Chaque personne doit avoir des principes et ces principes ne doivent changer en aucun cas pour personne d’autre ; même quand on aime cette personne plus que tout au monde », ajoute-elle.

Jeune, courageuse, ambitieuse et toujours enthousiasmée, voici qu’une jeune écrivaine se fait déjà parler d’elle par son amour pour la lecture, et de ses deux talents : l’écriture et l’art oratoire. De ce fait, elle encourage les jeunes à se former de plus à La lumière des différents ateliers de formation qu’elle organise en fonction de la disponibilité des intéressés.

Source : Infinne

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *