8ème Assemblée Générale de l’OPECOM : Les entrepreneurs sollicitent l’accompagnement de l’Etat pour faire face aux défis

L’Organisation Patronale des Entrepreneurs de la Construction du Mali (OPECOM)  a tenu le samedi 4 novembre dernier dans la salle de conférences Moussa Balla Coulibaly du Conseil National du Patronat du Mali,  sa 8èmeAssemblée Générale. A l’ordre du jour, l’examen du  rapport d’activités 2011-2017 et le renouvellement du bureau. La cérémonie d’ouverture était présidée par le secrétaire général du Ministère de l’Equipement et du Désenclavement Makan Fily Dabo, en présence du président de l’OPECOM Sidi Diallo et celui du Conseil National  du Patronat du Mali, Mamadou Sinsy Coulibaly, parrain de l’évènement.

Ismael dit diallo president Organisation Patronale Entrepreneurs Construction Mali OPECOM

Considérée comme l’une des structures  les mieux structurées, organisées et dynamiques du pays, l’Organisation Patronale des Entrepreneurs de la Construction du Mali (OPECOM) a tenu le samedi 4 novembre dernier, sa 8ème  Assemblée Générale en présence des délégués venus de toutes les régions du  Mali.

Dans son intervention, le président sortant de l’OPECOM Sidi Diallo a remercié le ministre de l’Equipement et du Désenclavement pour son entière disponibilité à les accompagner et à les écouter sur leurs préoccupations pour  l’avenir de leur profession. Avant d’évoquer les difficultés auxquelles se trouvent confrontées les entreprises. Selon lui, les évènements de 2012 ont eu un impact négatif sur le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP), entrainant une asphyxie financière au niveau des entreprises et les empêchant d’évoluer. Pour lui, beaucoup d’entreprises  ont subi des dommages matériels et financiers estimés à 13 milliards FCFA.

Face à cette situation dit-il, la loi portant indemnisation des victimes de la rébellion du 17 janvier 2012 a été votée par l’Assemblée Nationale en juillet 2012 et son décret d’application signé le 31 décembre 2015. Depuis cette date souligne-t-il, les entreprises attendent l’opérationnalisation des mesures envisagées. Il a félicité le secrétaire général du Ministère de l’Equipement et du Désenclavement pour les efforts déployés pour le paiement des arriérés que devait l’Ageroute aux entreprises au titre des travaux d’entretien routier des années 2010, 2011 et  2012 pour un montant de plus de 2 milliards FCFA.

Il a apprécié les différentes pistes de solutions et  les  recommandations du département de l’Equipement et du Désenclavement pour aider les entreprises  maliennes à sortir des difficultés auxquelles elles sont confrontées.  Avant de remercier les autorités pour l’attribution des marchés relatifs aux travaux d’urgence du président de la République aux entreprises nationales. Pour lui, le secteur de la construction est un puissant levier de la croissance du pays. Et les obstacles auquel il fait face sont identifiés. Mais, il faudra une large concertation entre tous les partenaires pour trouver les solutions qui s’imposent, a-t-il indiqué.

Pour sa part, le secrétaire général du Ministère de l’Equipement et du Désenclavement Makan Fily Dabo dira que l’ambition de son département est et demeure l’accompagnement du secteur de la construction en créant les conditions propices à son épanouissement, afin que ce secteur vital soit un des moteurs de la croissance économique du pays.  Selon lui, avec le retour progressif de la paix au Mali, l’espoir est permis avec le programme de relance économique pour  la réalisation de divers projets. Pour participer pleinement à ces projets, il a invité les chefs  d’entreprises à beaucoup plus de rigueur dans la formulation de leurs offres et dans l’exécution des projets dans les règles de l’art et dans les délais  requis. Enfin, il a exhorté les chefs d’entreprises à saisir l’opportunité pour formuler des recommandations idoines, susceptibles de promouvoir véritablement leur secteur.

Au sortir de cette 8ème  Assemblée Générale de l’OPECOM, un nouveau bureau  dirigé par Boubacar Diallo a été mis en place.

Almihidi  Touré  

 

Source: Tjikan

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *