8è édition d’ “Oxyjeunes” : tout bénef pour les enfants et les jeunes

L’atelier a été marqué par plusieurs activités ludiques et didactiques qui ont contribué à améliorer les connaissances des participants sur diverses thématiques.

ministre  Jeunesse  Construction citoyenne  Mamadou Gaoussou Diarra  Femme Enfant  Famille Sangaré Oumou Ba

Les rideaux sont tombés le vendredi 18 juillet 2014 sur la 8ème édition de “Oxyjeunes” à Kita. La cérémonie de clôture, qui a regroupé le ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Mamadou Gaoussou Diarra, celui de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Sangaré Oumou Ba, la représentante adjointe de l’Unicef au Mali, les autorités administratives et notabilités de Kita, était placée sous la présidence de la première dame, Mme Keita Aminata Maïga.La cérémonie a commencé par un débat intergénérationnel avec en toile de fond la situation des droits des enfants au Mali. Engagé entre madame le ministre de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, la représentante adjointe de l’Unicef au Mali, Alessandra Dentice et la présidente du parlement des Enfants, Mlle Lalla Wangara, ce dialogue a été l’occasion d’aborder les problèmes auxquels font face beaucoup d’enfants comme la mendicité, la situation de l’école et l’exploitation des enfants d’une part, des engagements et propositions de solutions ont été faites, d’autre part. L’occasion a été également saisie par les enfants participants à cet atelier de cinq jours de faire la restitution des travaux. Ainsi un journal radio, un reportage photo et en presse écrite consacrés aux activités de Oxyjeunes 2014 ainsi que des prestations en théâtre et en slam ont été présentés devant un public visiblement émerveillé par le talent des enfants et des jeunes.

La porte-parole des enfants,Paulina Thiam, a lu les recommandations des enfants du Mali qui sont, entre autres, la pérennisation de Oxyjeunes, un appui institutionnel, faire du mouvement pionnier un moyen de promotion de la culture et de la citoyenneté, l’instauration du Sinanakuya dans les écoles et la création d’une radio FM pour les enfants. Tout en saluant les enfants et les jeunes pour leur engagement et leur assiduité, la représentante adjointe de l’Unicef au Mali, Alessandra Dentice a espéré que : « les résultats des travaux contribueront à améliorer la prise de conscience pour ériger des miradors de la paix dans les cœurs et les esprits, gage d’un meilleur développement ». Le ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Mamadou Gaoussou Diarra, a précisé l’initiative qui cadre avec la vision présidentielle avant d’indiquer la place de choix des enfants dans la Construction citoyenne.

Convaincue que la paix est le levier du développement, la première Dame, Mme Kéita Aminata Maiga a affirmé qu’il faut inoculer à forte dose la culture de la paix dans l’esprit des générations futures. Après s’être réjouie du choix du thème, la première Dame n’a pas caché son optimisme envers les enfants : « Je crois en votre engagement, en votre réussite. Vous relèverez relever le défi », a-t-elle déclaré. La boucle a été bouclée par la remise ses attestations aux participants.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.