61ème Journée Mondiale des Lépreux : Un devoir de mémoire et une solidarité envers les malades

Avec un taux de prévalence de 0, 22 cas pour 10.000 habitants, le Mali à l’instar des autres pays de la Communauté internationale célèbre  chaque année, la Journée Mondiale de la lutte contre la Lèpre. La cérémonie  de cette année  a eu lieu hier dans les locaux de la CNAM sous la haute Présidence de Son excellence Ibrahim Boubacar Keita  Président de la République qui avait à ses côtés le Ministre du Travail, des Affaires Sociales et Humanitaires M.Hamadoun Konaté, le Représentant de l’OMS au Mali Ibrahim Socé Fall , le Président du Directoire de la Fondation Raoul Follereau M. Michel Recipon , M. Goulou Moussa Traoré Président de l’Union Malienne Raoul Foullereau et plusieurs membres du Gouvernement.

 patient senegalais ndoffene diene soigne lepre centre hospitalier ordre malte

 

La lèpre est une maladie chronique très ancienne causée par un bacille : le Mycobacterium lepra encore appelé bacille de Hansen (nom du medecin qui l’a découvert en 1873).

 

Comme le disait Raoul Follereau, « un homme n’est vraiment pas heureux que s’il est libre. Il n’est libre que s’il travaille». Hors, la lèpre paralyse et réduit l’activité économique.

 

Le Président de l’Union Malienne Raoul Follereau M.Goulou Moussa Traoré dira qu’il s’agit à travers cette célébration de faire le bilan de la lutte contre la maladie, mais également de dégager des moyens et stratégies pour la réinsertion socioprofessionnelle des malades de la lèpre. Aussi d’ajouter que Raoul Follereau appelé le « Vagabond de la Charité»  a consacré toute sa vie au social avec comme devise, «sans l’amour rien n’est possible, avec l’amour tout est possible».

 

Le Représentant de l’OMS au Mali M. Ibrahim Socé Fall,  rappellera que depuis 20 ans, la transmission de la lèpre a considérablement baissé dans la plupart des pays et la charge mondiale de la morbidité est passée de 5,2 millions en 1985 à 805.000 en 1995, puis à 753.000 à la fin de l’année 1999, pour tomber enfin à 181941 cas à la fin de 2011.

 

La lèpre selon lui,  par faute de traitement peut entrainer des lésions progressives et permanentes de la peau, des nerfs des membres et des yeux d’où les mutilations graves et la stigmatisation sociale qui s’en suit souvent. Les efforts portent actuellement sur l’élimination de la lèpre au niveau national dans les derniers pays d’endémie et au niveau infranational dans les autres. Occasion pour lui de remercier les autorités maliennes pour les résultats atteints à savoir le taux de prévalence de la lèpre de O,22 cas pour 10.000habitants. Un diagnostic précoce associé à un traitement poly chimiothérapie, gracieusement offerte par l’OMS à tous les pays.

 

Le Ministre du  Travail,  des Affaires Sociales et Humanitaires M. Hamadoun Konaté dira pour sa part que notre pays est le seul où la fête est présidée par le Président de la République.

Les objectifs selon le Ministre sont entre autres : l’atteinte du seuil de l’élimination, la consolidation des acquis en matière de lutte et la réduction des infirmités qui passe par le renforcement des capacités du personnel.

 

Le Président de la République IBK a,  quant à lui réaffirmé son engagement à soulager les souffrances des malades de la lèpre. Il a offert 1.000.000FCFA à l’Association des malades guéris de la lèpre, 1.000.000FCFA au personnel traitant et l’orchestre Raoul Follereau a reçu 500.000FCFA.

 

TC

SOURCE: La Sentinelle
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *