61e anniversaire de l’armée malienne : Les efforts des autorités en faveur des FAMa

La place du 20 janvier 1961 du camp Soudjata de Kati a servi de cadre à la célébration du 61e anniversaire de l’armée nationale du Mali. Dans les circonstances actuelles de crise sécuritaire sévère que traverse le Mali depuis plus d’une décennie, le président de la transition, le colonel Assimi Goïta  a profité de l’occasion pour renforcer les liens de l’Etat avec les familles des militaires tombés sur le champ de l’honneur.

Décorations à titre posthume, remise de chèques symboliques et pose de première pierre de 4000 logements sociaux étaient les activités phares de cette 61e célébration de l’anniversaire de l’armée malienne, le 20 janvier 2022. Une cérémonie très sobre en raison de la situation  socioéconomique, diplomatique et sécuritaire précaire, mais que les plus hautes autorités ont quand même tenu à célébrer pour encore rendre hommage aux forces armées de défense et de sécurité tout en rassurant  les  familles des militaires tombés sur le champ d’honneur que le sacrifice de leur sien ne sera jamais oublié par la nation.   C’est dans cet ordre d’idée qu’après la pose d’une gerbe de fleur en marge du rituel recueillement aux  martyrs,  le président de la transition, le colonel Assimi Goïta a aussi tenu à décorer certains d’entre ces militaires  à titre posthume . Il s’agit d’une dizaine d’officiers, sous-officiers et d’hommes du rang  pour avoir servi le Mali au prix du sacrifice ultime de leur vie. Aussi, le chef de l’Etat a également remis un chèque symbolique de 2 milliards 399 millions 24.800 FCFA aux ayants droit de ces militaires tombés pour la protection de la nation. Cela, non pas en guise de compassassions  pour effacer ou atténuer les souffrances dues à la perte d’un être cher, mais pour seulement manifester la reconnaissance et le soutien de l’Etat auprès des familles de ceux qui sont tombés pour la cause de la patrie. Selon le ministre de la défense et des anciens combattants, le colonel Sadio Camara, cela prouve à suffisance la cohérence de l’œuvre de restructuration et de réforme d’une armée nationale en symbiose avec le Mali nouveau auquel le peuple  aspire profondément.  « La remise de ce chèque aux ayants droits de nos militaires tombés en opération pour le Mali n’est pas que symbolique, c’est la concrétisation de votre attachement personnel, mainte fois prouvé à l’amélioration des conditions de vie et de travail des militaires et de leur famille ». Tout en signalant    que la famille est le maillon essentiel qui fait le lien entre le militaire et sa nation, le ministre Sadio Camara a tenu à rappeler qu’au-delà « des idées abstraites et de la théorie, ce qui donne son sens  à la patrie, la mère patrie pour les jeunes gens venus Doneguebougou, de Nara, d’Aguelhoc ou de Tenessako, c’est l’assurance que cette patrie permettra à leur famille de vivre décemment et aux enfants de se développer dignement».  C’est pourquoi d’ailleurs, la pose de la première pierre   de 4000 logements pour les militaires et paramilitaires en remplacement des logements insalubres appelés « Bougoussoni » a été accueilli par les nombreuses familles de militaires présentes à la cérémonie, comme le meilleurs moment de ce 61e anniversaire de l’armée malienne. Un « projet colossale et ambitieux inédit dans notre histoire » a souligné le ministre de la défense et des anciens combattants, le colonel Sadio Camara.

Issa Djiguiba

Source: LE PAYS

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.