42ème anniversaire du décès de Modibo Kéïta : Boubou Cissé invite les Maliens à bâtir le pays rêvé par le père de l’indépendance

“Nous devons nous donner la main, nous devons nous unir pour bâtir ce grand Mali dont le président  feu Modibo Kéïta a rêvé toute sa vie”.

16 mai 1977-16 mai 2019 : cela fait 42 ans jour pour jour que le père de l’indépendance malienne, le président Modibo Kéita est décédé en détention. Comme cela est de coutume, en ce jour anniversaire de la disparition du premier président du Mali, une gerbe de fleurs a été déposée sur sa tombe hier au cimetière de Hamdallaye en Commune IV du district de Bamako.

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, étant en déplacement, c’est le Premier ministre Boubou Cissé qui a rendu cet hommage mérité. Il était accompagné pour la circonstance du président de l’Assemblée nationale l’honorable Issiaka Sidibé, des membres du gouvernement. L’événement a aussi enregistré la présence des membres de la famille de l’illustre disparu pour ne citer que ceux-ci.

Après avoir déposé la gerbe de fleurs, le chef du gouvernement a salué la mémoire du père de l’indépendance malienne et son combat patriotique en ces termes : “Je suis venu ici au nom du président de la République Ibrahim Boubacar Kéita pour rendre un hommage appuyé et mérité  à feu le président Modibo Kéita, premier président de la République du Mali. Feu le président Modibo Kéita nous renvoie à ce sentiment d’appartenance au Mali et à ce sentiment patriotique qui ont permis à ses compagnons et à lui-même de nous conduire à l’indépendance. Il a donné au Mali toute sa dignité et sa place dans le monde. Aujourd’hui, c’est ce sentiment d’appartenance patriotique qui doit nous guider tous les jours, tout ensemble pour faire face aux défis complexes auxquels notre pays faire face. Nous devons nous donner la main, nous devons nous unir pour bâtir ce grand Mali dont feu le président Modibo Kéita a rêvé toute sa vie. Aujourd’hui est un jour de jour recueillement et un devoir de mémoire aussi et j’en profite pour avoir une pensée très forte à sa famille tous ses compagnons de lutte et tous ceux et toutes celles qui sont tombés sur le champ de l’honneur pour la dignité et la liberté du Mali”.                                                                                  

  Kassoum Théra

 

Source: Aujourd’hui-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *