3e Edition de la journée de don du sang de l’Al-Kayira : Une belle récolte mais…

L’association Al-Kayira en partenariat avec le Centre national de Transfusion sanguine (CNTS), a organisé, le samedi  27 novembre 2021, sa 3e journée de don du sang. Au total, 145 poches de sang ont été données par des donneurs volontaires.

 

L’organisation de cette journée mobilise de plus en plus le monde. Bakary Doumbia, secrétaire administratif de l’association Al-Kayira était satisfait de la mobilisation et a invité les autorités à accentuer la sensibilisation partout au Mali. « Nous avons eu plus de 70 poches la première édition, 114 la deuxième et aujourd’hui, nous sommes à 145. Cela veut dire que la sensibilisation marche et nous ne pouvons que nous en réjouir. Nous disons merci au CNTS qui accepte de se déplacer pour venir recueillir du sang, parce que tout le monde n’a pas le temps ou le courage de se rendre au centre. Avec ces journées, c’est encore plus facile. », a-t-il déclaré.

Mme Maïga Tènin Samaké a invité toutes les autres associations à faire comme Al-Kayira. « Il y a tellement d’associations au Mali, si elles faisaient toutes comme cette association, cela allait beaucoup aider à réduire le manque du sang. Donnons du sang tant que c’est possible, car cela sauve des vies ! », nous a-t-elle confié.

Dr. Moctar Koné du CNTS nous a parlé de l’importance du don du sang. Pour lui, on ne saura estimer la valeur et l’importance d’une telle journée. Ainsi, a-t-il ajouté, « présentement, nous manquons du sang. Cela s’explique par le fait que le nombre de populations augmente et avec elles, les maladies. Cela impacte forcément la demande du sang.  Pour un homme, c’est chaque trois mois et une femme chaque quatre mois, et c’est de 18 à 60 ans. Il y a aussi ceux qui ne sont pas aptes à donner du sang. Il s’agit des femmes enceintes, les personnes qui souffrent de maladies chroniques, une femme qui allaite son enfant jusqu’à six mois et beaucoup d’autres critères. Nous ne prélevons pas de sang sans tenir compte de ces critères au préalable. Il ne faut pas que les gens aient peur de donner leur sang, c’est même bon pour la santé de celui  qui le donne. Une poche de sang donnée peut sauver une à quatre vies. »

Il conclut : « Les chercheurs, les grands scientifiques du monde n’ont jusqu’à présent pas pu fabriquer du sang artificiel, donc donner du sang, c’est le seul moyen d’en trouver pour sauver des vies. Partout au Mali, on peut donner du sang. »

L’association Al-Kayira est une association qui œuvre dans le domaine de l’humanitaire. Elle est apolitique et à but non lucratif. Son objectif principal est de susciter le don volontaire du sang partout au Mali.

Quand l’incapacité du CNTS décourage les donneurs

Cette journée aurait répondu aux attentes des organisateurs si le CNTS avait été en mesure de prendre tous les donneurs volontaires. Des dizaines de donneurs volontaires sont, malheureusement, retournés chez eux avec ce sésame rare. Pour la simple raison que le CNTS n’avait pas assez de poches de sang. Quel gâchis !

Dans l’avenir, le CNTS doit prendre toutes les précautions nécessaires pour ne pas décourager les membres de cette association qui utilise ses propres moyens pour organiser ces journées de façon constante. Elle est aussi dotée d’une capacité de mobilisation incroyable. Chers responsables du CNTS, organisez-vous pour aider les gens à vous aider !

Source : Le Challenger

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.