26eme édition de la rentrée solennelle de la jeune chambre internationale : Un mandat placé sous 5 priorités essentielles

Du 14 au 17 janvier, s’est tenue au palais des Sports Salamatou Maïga, la 26ème édition de la rentrée solennelle de la Jeune Chambre Internationale du Mali (JCI-Mali) pour lancer officiellement les activités 2021 de la JCI-Mali.

La cérémonie d’ouverture était présidée par Mossa Ag Attaher, ministre de la Jeunesse et des Sports, en présence d’Amadou Diallo, président du Conseil national de la jeunesse (Cnj), Sidy Dagnoko, directeur général de la Spirit Mccan et parrain de cette 26ème édition, Kaba Diop, président de la Jci-Bamako Élite, Aboubacar Idrissa Diallo, président national de la Jci-Mali, Aminata Samaké, présidente de la Commission d’organisation, ainsi que les responsables de 41 organisations locales.

Créée en 1995, la Jeune chambre internationale du Mali réunit aujourd’hui en son sein plus de 1584 membres répartis entre 41 organisations locales à travers le Mali. Durant les trois jours de la rentrée, de nombreuses activités ont été organisées pour les membres, notamment en leadership, en développement personnel et en citoyenneté.

Dans son discours d’ouverture, le ministre de la Jeunesse et des Sports a précisé que cette rencontre, qui va regrouper des centaines de jeunes membres venus de toutes les organisations locales membres et des pays amis, permettra aux membres directeurs nationaux de la JCI-Mali de réfléchir et de convenir des grandes orientations du mandat 2021.

“Le thème de la Rentrée solennelle 2021 ”Contribution des jeunes citoyens actifs pour la paix au Mali” est très pertinent et évocateur car il rappelle l’importance de la citoyenneté, du civisme à l’endroit d’une jeunesse consciente et engagée, prête à jouer son rôle dans la mise en œuvre de la politique nationale de citoyenneté et de civisme. Il est interpellateur parce qu’il invite l’ensemble des acteurs, pouvoirs publics, décideurs, partenaires, société civile, à prendre conscience de l’expression grandissante de l’incivisme tant en milieu jeunes que dans toutes les sphères de la société et à engager des actions robustes pour inverser la tendance”, a-t-il indiqué.

Il a également souligné que la Jeune chambre internationale (JCI-Mali), au fil des années, s’est forgé une bonne image dans le milieu-jeunes, tant au niveau national qu’international. “Votre sens de l’organisation, de la discipline, de la rigueur dans le travail et surtout de gouvernance au niveau de vos instances est une référence dans le domaine du secteur associatif jeune. Prenez bon soin à préserver cette belle image. Elle est désormais votre identité reconnue. Le principe : un homme, un an, un mandat, mérite d’être une source d’inspiration inestimable pour les autres structures de jeunesse”, dit-il.

Pour sa part, le président national de la JCI-Mali a indiqué que la Jeune chambre internationale du Mali est une grande organisation, mais aussi la meilleure des organisations internationales en Afrique et au Moyen-Orient. “Aujourd’hui, plus que jamais, le Mali a besoin d’une jeunesse unie, responsable et conciliée. Nous avons décidé de placer le mandat 2021 sur cinq (5) priorités essentielles. La première priorité est de renforcer la cohésion au sein des organisations locales parce que sans cette cohésion nous ne pouvons atteindre aucun objectif. La priorité deux (2) consiste à positionner notre organisation nationale. Il faut que notre organisation soit reconnue comme une organisation citoyenne et connue par tous les Maliens. La troisième priorité, c’est de favoriser l’entreprenariat au sein de nos membres parce que nous avons une organisation de 1584 membres. La majeure partie de ces 1584 membres ne travaillent pas, il est important qu’on songe à une politique d’où le renforcement de capacités de nos membres.

La quatrième priorité c’est de former nos membres à travers l’Institut national de la formation de la JCI-Mali. Tout cela ne sera jamais possible si nous n’acceptons pas quelque chose. Nous venons d’horizons différents, mais nous sommes une force. Nous devrons concilier nos différences pour créer des opportunités. Telle est le slogan du mandat 2021″, a-t-il laissé entendre. Cette cérémonie officielle de la rentrée solennelle sera suivie de plusieurs programmes dont les séances animées par le Think Peace pour la culture et de la paix aux jeunes.                                                               

Mahamadou TRAORE

 

Source: Aujourd’hui-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *