200 000 emplois : Les jeunes interdits d’interpeller IBK

Plusieurs associations de jeunes diplômés et demandeurs d’emploi se sont regroupées dans un collectif dénommé « Bi-Ton », dirigé par le jeune activiste Séga Diarra. Le samedi dernier, ce collectif projetait d’organiser un grand rassemblement au Stade Mamadou Konaté. Objectif ? Interpeller le président Ibrahim Boubacar Keïta sur ses promesses de campagne à l’adresse de la jeunesse malienne, particulièrement des diplômés. Le candidat IBK promettait de créer 200 000 emplois au cours de son mandat. Après deux ans d’exercice, cette promesse (comme beaucoup d’autres promesses du candidat) semble rangée aux oubliettes. Mais, le pouvoir actuel ne veut visiblement plus qu’on revienne sur les engagements pris par IBK lors de sa campagne. La parade trouvée ? Entreprendre une campagne de sabotage à l’endroit de tous ceux qui projettent de manifester actuellement, précisément des jeunes diplômés.

Sega Diarra coordinateur collectif bi ton association

Ainsi, le collectif « Bi-Ton » n’a pu tenir son rassemblement. Et pour cause ? Les artistes qui devraient animer la cérémonie ont décliné, à la dernière minute, l’invitation des organisateurs.

En réalité, ceux-ci indiquent que ces artistes auraient été « démarchés » par le pouvoir. Ce qui explique leur refus… En outre, il semble que le gouverneur du district de Bamako aurait, le vendredi dernier, notifié aux organisateurs l’interdiction de la manifestation. Raison invoquée ? L’Etat d’urgence en vigueur pour dix jours. Mais, les jeunes digèrent mal cette justification du gouverneur. Selon eux, d’autres manifestations ont été autorisées à cette même période.

En définitive, le collectif « Bi-Ton » tient à sa manifestation. Et les jeunes diplômés sont décidés à rappeler à IBK ses engagements sur les 200 000 emplois.

Sambou Diarra

Source : L’ Aube

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *