SYNTADE : Le SAG tourne la page Yacouba Katilé

La guerre de la légalité et de la légitimité fait rage au Syndicat national des travailleurs des administrations de l’Etat (Syntade). Khêfing Kanté, chef dans le rôle de David, veut terrasser Yacouba Katilé, Goliath.

« Notre combat est de protéger l’UNTM contre le fossoyeur Yacouba Katilé. Nous allons tout faire et nous battre pour nous faire entendre et surtout pour nous faire écouter et faire valoir la légalité et la légitimité au sein de l’UNTM ».

Ces propos sont du secrétaire général de la Section syndicale de l’administration générale, Khêfing Kanté au cours de la rencontre avec le comité syndical de la Caisse malienne de la sécurité sociale (CMSS), tenue le 4 janvier 2019.

Le but de la rencontre était de faire le point de la situation de la Section syndicale de l’administration générale (SAG-Syntade) mais aussi de féliciter le nouveau bureau du comité syndical de la Caisse malienne de la sécurité sociale (CMSS), dirigé par Modibo Yattara.

Khêfing Kanté a expliqué le rôle et les missions d’une section syndicale et comité ainsi que les délégués syndicaux, précisant que les syndicats ne sont pas au-dessus de la loi et devraient travailler dans les règles de l’art tout en respectant les lois de nos services respectifs.

Il a rappelé que la SAG ne reconnaît pas Yacouba Katilé comme secrétaire général du Syntade. M. Kanté a regretté que le dernier congrès ait été organisé dans l’illégalité en violant un certain nombre des statuts et règlement qui régissent le Syntade. « Nous ne reconnaissons pas Yacouba Katilé comme secrétaire général du Syntade, il ne pourrait pas parler en notre nom », a-t-il précisé.

Pour le secrétaire général du comité syndical de la CMSS, Modibo Yattara, Yacouba Katilé ne peut pas résoudre les problèmes de la Caisse. Et de l’accuser de vouloir éjecter la directrice générale de la CMSS à travers sa sortie médiatique. M. Yattara a annoncé les progrès et perspectives du dialogue entre la direction et son comité.

C. L.

Le Focus 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *