Zika: une urgence de santé publique

Apparue cette fois en Amérique du sud, l’épidémie de Zika serait selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à l’origine du nombre élevé de malformations congénitales chez plusieurs nouveaux nés au Brésil.

oms organisation mondiale sante logo

C’est pourquoi, l’OMS a vivement déconseillé aux femmes enceintes à se rendre au Brésil durant la période des Jeux olympiques. Avec 270 cas de malformation confirmés et 3.448 cas suspects enregistrés dans ce pays ainsi que 1.500 cas du syndrome neurologique en Colombie, deuxième pays le plus affecté par le virus Zika, l’agence onusienne a décrété une urgence de santé publique mondiale.

Selon la directrice de l’OMS, Margaret Chan « l’étendue géographique des espèces de moustiques qui transmettent le virus, l’absence de vaccins et de tests fiables, ainsi que le manque d’immunité dans les pays nouvellement affectés constituent des causes supplémentaires d’inquiétude ».

Il y a une semaine, l’OMS a averti que le virus s’était propagé “de manière explosive” aux Amériques, avec 3 à 4 millions de cas attendus en 2016.

En Europe et en Amérique du Nord, des dizaines de cas d’infection par le Zika sont signalés parmi les personnes revenant de voyage dans les pays touchés. L’OMS craint aussi que la situation ne dégénère avec le phénomène climatique El Nino qui favorise le réchauffement climatique et une augmentation du nombre de moustiques.

Le Comité exécutif aéro-agricole privé du Mercosur (marché commun sud-américain) propose aux pays atteints des avions pour procéder à une fumigation massive contre les moustiques.

Source: BBC

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *