Voile et le Ramadan : pudeur ou effet de mode ?

Le port du voile est une vieille coutume chez les femmes musulmanes. Mais, on remarque dans certains pays comme le nôtre que, c’est surtout en ce mois béni de Ramadan que beaucoup de femmes musulmanes reconnaissent et acceptent que la religion l’ait recommandé et par conséquent elles portent le voile partout et pendant tout le carême.

Depuis le début du Ramadan, mois saint pour les musulmans, nous constatons un changement de style vestimentaire, principalement chez les femmes. Pour accomplir le jeûne du Ramadan tout en restant pieuses, nombreuses sont les jeunes filles et les jeunes dames qui changent de style vestimentaire.

Les hijabs, les niqabs et autres habits plus pudiques recommandés par l’Islam deviennent très prisés. Les raisons sont nombreuses mais pour la plupart, c’est pour se rapprocher d’Allah le plus possible pendant cette période de miséricorde et de clémence et avoir les mérites du jeûne que les habitudes changent.

« Pour avoir le mérite du jeûne et être plus proche d’Allah pendant ce mois saint, je me couvre le corps. Je sais que ce n’est pas seulement pendant le ramadan que la femme musulmane doit s’habiller ainsi, mais tout le temps comme c’est recommandé dans le saint coran. Ce que je ne respecte pas donc pendant le mois de Ramadan, je ne me limite pas seulement à changer mon style vestimentaire, je deviens plus sage dans mes comportements, ».affirme D.T.

Safiatou Traoré, une sœur voilée, estime que le voile doit être le quotidien de la femme musulmane et pas seulement pendant le mois le Ramadan. « Une musulmane doit être pudique à tout moment même au-delà du mois de Ramadan. Cela est une obligation pour la femme car elle est très respectée par la religion et se doit de se respecter. Et de nos jours, le constat est tel que la modernité domine l’essentiel de nos comportements et impact même sur la religion. Mais malheureusement après Ramadan, les jeunes filles reprennent leurs anciennes habitudes : le port des minis-jupes, des tailles basses etc. « Après le mois de Ramadan, on a l’impression qu’elles sont pressées d’abandonner le hijab ». Affirme-t-elle.

Les autres mois de l’année, elles portent une écharpe soit sur les épaules, autour du cou ou un petit foulard qui couvre juste la tête. Or le voile dont parle la religion ne correspond pas à tout cela. Le voile islamique correspond à un grand morceau de tissu qui doit couvrir tout le corps. En effet, l’Islam semble imposer à la femme musulmane soit le voile, le hijab ou le jilbab.

Un vendeur de ces articles rencontré au marché les Halles de Bamako, affirme que : « ce sont des tenues beaucoup demandées en cette période, je connais des femmes qui d’habitude ne se voilent pas, mais qui l’achètent uniquement à cause de ce mois. Une fois le Ramadan fini, je ne les revoie plus avec le voile. Nous avons des hijabs dont les prix varient de 1500 à 5000 FCFA et des voiles qui coûtent de 2000 à 20.000 FCFA. Le hijab est plus sollicité en cette période que le voile parce que le hijab convient le mieux dans l’accoutrement islamique.

Un autre vendeur de hijab précise que «  3 mètres coûtent 3500F, 2,50m, 2500F et 2 m sont vendus à 1500F. Pour les petites filles, les prix des hijabs varient de 500 à 800FCFA. Pendant tout le mois du jeûne, les hijabs sont recherchés ».

Dans une autre boutique où on ne vend que des tissus pour hijab, c’est la bousculade : « ici nous vendons les hijabs en détails et en gros pour ceux qui viennent surtout des autres localités comme Sénou, Kati, Sanankoroba, Moribabougou… Et c’est en ce mois de Ramadan que la demande est tellement forte qu’on ne peut pas estimer le nombre de hijab écoulé », explique Kader aux Halles de Bamako. Le Coran présente le voile comme un signe de reconnaissance des femmes musulmanes qui les met à l’abri des agressions extérieures. Aussi, elles doivent porter le voile légal chaque fois qu’elles sortent de leur maison.

La religion n’est pas une question de mois mais plutôt de vie jusqu’à la mort. Je ne blâme pas les filles uniquement. Même les personnes âgées sont concernées. Tu verras que certaines parmi elles ont aussi changé de comportement. Et vivement l’année prochaine, » conclut notre interlocuteur.

Le Coran parle du voile dans la sourate 19 (Maryam) Verset 17 P 206 en ces termes : « elle mit entre elle et eux un voile ». A la sourate 24 (la Lumière) verset 31 P 353 le Coran dit : « et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté et de ne montrer de leurs atours qu’à leurs maris et aux autres hommes à qui elles sont interdites comme épouses (père, fils, frère…) et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures ».

Aussi, Aziz Soré, un guide religieux au quartier Bougouba, lance surtout un appel aux hommes de laisser leur femme porter les hijab et les jilbab parce que c’est la tenue correcte en islam, de ne pas laisser leur femme sortir sans couvrir la tête. Et surtout quand elles prient de se couvrir tout le corps sauf le visage et les deux mains.

Adam DIALLO

Source: Bamakonews

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *