Vitiligo : maladie de la peau qui ne guérit pas

Le vitiligo, communément appelé par certains «tatouages naturels», est une maladie qui provoque une dépigmentation par plaques de la peau. Au fait, il s’agit d’une maladie chronique causée par des tâches de dépigmentation sur la peau, principalement sur les mains et le visage.

Elle survient lorsque les cellules productrices de pigment meurent ou cessent de fonctionner. Le vitiligo est souvent d’ordre génétique, soutient Dr Diarra, médecin généraliste dans une clinique de Bamako

Aussi, a-t-il fait savoir, il y a des millions de personnes qui sont atteints de ces «tatouages naturels».
Selon Dr Diarra, un coup de soleil ou des frictions répétées peuvent également être des déclencheurs du vitiligo qui n’est pas mortel.  « Simplement, une maladie qui attaque la peau, qui est due principalement au stress et au surmenage qui causent la destruction de certaines cellules du corps qui sécrètent la mélanine ce qui provoque un blanchiment de certaines parties du corps », explique-t-il.

Les malades du vitiligo ne sont pas à l’aise, même s’ils ne l’assument pas. Et le pire est que la maladie attaque les parties trop sensibles du corps surtout quand elle est à la phase terminale, ce n’est pas agréable ».

Pour comprendre les avis sur cette maladie, nous avons bien voulue interviewer certains citoyens. Voici leurs réponses : Pour Oumou, étudiante, c’est la différence qui fait le charme de la beauté. Elle trouve que les personnes qui ont cette coloration sur leur peau sont très belles. Il faut s’assumer, car elles sont exceptionnelles. Quant à Ouattara, Dermatologue, il explique que bien que le vitiligo n’ait pas encore de cause connues et avérées, il demande aux gens qui ont cette maladie d’utiliser des huiles comme le beurre de karité, l’aloé verra et de l’eau de mer salé, qui sont très efficaces.

Enfin, révèle notre interlocuteur, des spécialistes travaillent actuellement sur une nouvelle pommade capable d’améliorer l’état de la peau des patients touchés, mais pas pour les guérit de la maladie. Concernant le traitement, Dr Diarra explique qu’il n’existe pas de traitement pour guérir définitivement le vitiligo, mais des méthodes pour améliorer l’apparence de la peau, telles que les corticostéroïdes locaux, les analogues de la vitamine D, etc.

Fatoumata Koita

Source: Bamako News
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *