Trois cas de fièvre jaune confirmés (Ministère de la Santé)

Le ministère de la Santé et des Affaires sociales a déclaré la survenue de trois cas confirmés de fièvre jaune, le mardi 3 décembre 2019a appris l’AMAP de source officielle.

Dans un communiqué, qui nous est parvenu, le département de la Santé indique que sur les trois cas, l’un réside à Sirakoro-Meguetana, dans le district sanitaire de Kati, le second à Manankoro, dans le district sanitaire de Bougouni et le 3è, dans le village de Kérégouana, en Côte d’Ivoire.

Conformément au règlement sanitaire international, la déclaration de l’épidémie a été faite à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), ajoute le ministère de la Santé et des Affaires sociales.

Il a, aussitôt, analysé la situation et entrepris les mesures nécessaires suivantes : l’envoi sur le terrain des équipes d’investigation pour mieux appréhender la situation épidémiologique afin de circonscrire, rapidement, la propagation de l’épidémie, le renforcement de la surveillance épidémiologique, le renforcement delà  capacité de riposte des agents de santé et la diffusion de messages de sensibilisation.

Par conséquent, le ministère de la Santé et des Affaires sociales « invite les populations à observer les mesures suivantes : détruire les gîtes larvaires (vieux pneus, canaris ou tout autre objet abandonné contenant de l’eau), se protéger des piqûres des moustiques, dormir sous moustiquaire imprégnée d’insecticides, assurer la propreté des ménages et de l’habitat et se faire vacciner avant tout voyage à l’extérieur) ».

Le ministre de la Santé et des Affaires sociales appelle « au calme et à la vigilance et rassure la population que des mesures appropriées sont en cours pour la maîtrise de la situation ».

MD

(AMAP)

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *