Santé oculaire dans la région de Koulikoro : 1368 cas de cataractes, 1293 cas de glaucome et 121 cas de trichiasis opérés !

Dans la région de Koulikoro, 1368 cas de cataractes, 1293 cas de glaucome et 121 cas de trichiasis ont été opérés durant les trois premiers trimestres de l’année 2018. C’est ce qui est ressorti de l’atelier de présentations de bilan sur la santé oculaire dans les districts sanitaires de la région. C’était les 26 et 27 septembre 2018 au Centre de Santé de Référence de Koulikoro sous la présidence de Mme Najim Oura Diallo, directrice régionale de santé de Koulikoro.

Cette rencontre a enregistré la présence du médecin chef de Kati, Dr. Simaga Ismaël, le représentant du programme national de la santé oculaire, Faira Keita, celui du conseil régional, Bouba Mansa ainsi que tous les représentants des autres districts sanitaires de la région.

Durant ces deux jours, les districts sanitaires de la région de Koulikoro, à savoir: Banamba, Dioïla, Fana, Kangaba, Kolokani, Nara, Kalanban-Coro, Ouéléssébougou, Kati et Koulikoro ont présenté les travaux liés aux activités de lutte contre la cécité sur l’ensemble de la région. Ainsi, les résultats des trois premiers trimestres de l’année 2018 révèlent que dans la lutte contre le  trichiasis, 121 cas dont  soixante hommes et soixante-et-une femmes ont été opérés dans des centres fixes tandis que cinq hommes et quatre femmes ont refusé d’aller se faire opérer dans ces lieux indiqués. Concernant la lutte contre la cataracte, 1368 cas ont été opérés à la même période parmi lesquels, il y a 655 hommes, 697 femmes et seize enfants. Quant à la lutte contre le glaucome, 1293 cas ont été repérés et mis sous traitement dont 728 hommes, 546 femmes et dix-neuf enfants.

A la fin de l’atelier, les participants ont formulé plusieurs recommandations. Il s’agit, entre autres, de la réalisation de campagnes ‘’cataracte’’ dans les huit districts sanitaires de la région ; la dotation des districts sanitaires de boîtes de cataracte et de tonomètre ; la formation de certains médecins à l’utilisation et la manipulation des appareils ophtalmologiques existants, etc.

Selon Dr Youssouf Coulibaly, chef de Division Santé à la Direction régionale de la Santé (DRS), depuis juillet 2005 la région de Koulikoro, avec une prévalence de cécité estimée à 1,2 %, a élaboré son programme quinquennal (2007-2011) de lutte contre la cécité pour une meilleure intégration et coordination des activités avec le consortium des ONG européennes (Helen Keller International, Water Aid, Islamic Relief-UK et Sightsavers International). Pour Dr Youssouf Coulibaly, cela constitue un cadre de référence des interventions de lutte contre la cécité. Il a aussi ajouté : « La mise en œuvre des activités de ce programme a permis d’améliorer les indicateurs de lutte contre la cécité en général. Ainsi, la prévalence de cécité est passée de 1,2 % à 0,9% entre 2007 et 2012. Cependant des efforts restent à faire pour maintenir les acquis. Pour ce faire, une phase de consolidation de ces acquis est soutenue grâce à l’appui de Sightsavers. La réussite du programme de lutte contre la cécité repose sur l’évaluation et le monitoring des activités qui le composent. Ceci  devient un impératif pour atteindre des objectifs de ‘’Vision 2020’’ ou le droit à la vue dans la région de Koulikoro ».

 

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *