Riposte à la pandémie de la Covid-19 : L’UNICEF se manifeste

Elle a offert aux structures sanitaires des équipements, matériels et kits sanitaires d’une valeur de plus de 700 millions de Fcfa

 

Le secrétaire général du ministère de la Santé et des Affaires sociales, Dr Mama Koumaré, a réceptionné le don des mains du représentant du l’UNICEF, Felix Ackebo, le mercredi dernier à l’Institut national de santé publique (INSP). C’était en présence du représentant de l’OMS, Dr Jean-Pierre Baptiste et du Coordinateur du comité de crise national, Pr Akory Ag Iknane.

Ce don est composé de 27 extracteurs d’oxygène, 15 000 tests, 120 thermo-flash, 250.000 masques chirurgicaux, des savons, des dispositifs de lavage des mains pour une valeur totale de plus de 763 millions de Fcfa. La remise de ces équipements et matériels a été rendue possible grâce à l’appui de la Banque mondiale, du Fonds mondial, de l’Alliance mondiale pour la vaccination (GAVI), de la Suède, du Canada, du Luxembourg, du Danemark, de l’Allemagne, des Etats-Unis d’Amérique via OFDA, des Pays-Bas, du Comité national français.

Le représentant de l’UNICEF a profité de l’occasion pour remercier les partenaires qui ont eu confiance en cet organisme des Nations unies. Certes, dira Felix Ackebo, il y a des défis sécuritaires et logistiques sur le terrain, mais nous devons garder à l’esprit que la stratégie nationale d’atteindre chaque district s’applique à d’autres domaines d’intervention appuyés par l’UNICEF.

Cela, pour assurer une continuité des services en faveur des enfants au Mali : vaccination de routine, enregistrement de naissances et prise en charge des enfants malnutris. «Cette approche, dans le contexte actuel, permettra d’assurer la protection des populations contre cette maladie et aux enfants de retrouver les chemins de l’école avec assurance», a-t-il plaidé. De son côté, le représentant de l’OMS au Mali a noté que le Système des Nations unies se tient au côté du Mali dans le cadre de la lutte et la prévention au coronavirus.

«Je pense que tout concorde, en tenant compte des besoins réels du gouvernement, à porter l’appui nécessaire au Mali de par les agents du Système des Nations Unies que ce soit l’OMS, que ce soit l’UNICEF ou la MINUSMA», a déclaré Dr Jean-Pierre Baptiste. Il a aussi apprécié l’approche des autorités sanitaires de notre pays dans le cadre de la lutte contre la pandémie. «Votre approche de tester rapidement tous les contacts asymptomatiques ou symptomatiques, je pense que c’est la meilleure avec un suivi régulier de différents contacts», a-t-il félicité.

Dans son intervention, le secrétaire général du ministère de la Santé et des Affaires sociales a adressé les sincères remerciements des plus hautes autorités à l’UNICEF qui œuvre auprès du ministère de la Santé et des Affaires sociales pour un meilleur accès au service de santé de qualité aux populations du Mali. «Merci pour votre contribution et votre accompagnement à la plupart des programmes et particulièrement les programmes de survie de l’enfant», a-t-il dit Dr Mama Koumaré a noté que ce don vient sans nul doute renforcer les capacités d’intervention de l’INSP et améliorer la prise en charge et la prévention au niveau des établissements de santé. «L’UNICEF, dans ses missions d’appui à la santé des populations vulnérables notamment les mères et les enfants, est un partenaire stratégique du ministère de la Santé et des Affaires sociales.

Et ceci se traduit par des contributions importantes à tous les programmes de la survie des enfants », a-t-il témoigné.
Pour Dr Koumaré, la riposte à la maladie à coronavirus nécessite de réunir les compétences, le savoir-faire pour preuve de solidarité et de devoir de mutualiser davantage les ressources humaines, matérielles, financières pour faire face au problème de santé publique.

Oumar DIAKITÉ

Source : L’ESSOR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *