Ravage du coronavirus : Les étudiants maliens appellent au secours

Face à l’ampleur du coronavirus, en plus de l’indifférence des autorités, les étudiants maliens de Wuhan, ville de la Chine qui a vu naitre le virus, se sont enfin adressés au gouvernement. Ils demandent rescousse et une action concrète de la part du gouvernement.

La gravité de la situation fait agir nos compatriotes de la Chine, singulièrement les étudiants de la ville (Wuhan) atteinte de l’épidémie du Coronavirus.

Adiaratou Traoré est une sujette malienne qui fait son doctorat en environnement hydraulique à Wuhan, épicentre du virus. Vu qu’il n’y a nulle part où aller, et vu l’ampleur du virus, elle manifeste son désarroi et sollicite son rapatriement pur et simple. « Nous sommes près de 55 maliens dans cette ville de Wuhan où le virus a été découvert. Cela fait quelques semaines que la ville est placée sous la quarantaine, c’est –à-dire fermée. Personne ne sort, et plus personne ne rentre dans la ville. On ne peut pas non plus voyager », confie l’étudiante, annonçant que des pays comme la France, les États-Unis, le Maroc, la Tunisie et l’Algérie ont fait rapatrier leurs citoyens, laissant ceux d’autres pays comme le Mali qui n’agit toujours pas.

D’après elle, des gens meurent tous les jours en Chine à cause du coronavirus. « Les hôpitaux sont remplis de malades et de cadavres, à tel point que les Chinois ont été obligés de construire deux nouveaux hôpitaux en dix jours pour pouvoir maitriser la situation. Ce qui veut dire que la situation est difficile », a-t-elle indiqué

La Malienne tient à préciser que tout le monde est obligé de rester à la maison. « Nous sommes actuellement obligés de rester enfermés à l’école. Sortir est un risque, et chaque jour est un risque pour nous ici », annonce-t-elle. Puisque chacun est obligé de faire sa cuisine à la maison, elle dit être contrainte de sortir pour acheter les choses dont elle peut avoir besoin.

« Depuis que le virus a commencé, nous n’entendons pas nos autorités maliennes, particulièrement le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale et celui de la Santé. Nous voulons aussi être rapatriés parce que personne ne sait comment la situation va se terminer. Tout le monde est unanime qu’il n’y a, pour l’instant, pas de vaccin contre le virus », confie-t-elle.

Dans une vidéo publiée, le secrétaire général des étudiants maliens de Wuhan, Sabounou Sylla précise : « Aucun Malien n’est affecté présentement. Nous sommes dans nos chambres, nous ne pouvons pas sortir. Si tu sors, tu es exposé. On est obligé de sortir aussi parfois pour chercher les choses dont on a besoin. On est tous en bonne santé, mais on ne sait pas ce qui va arriver demain ». Pour le moment, dit-il, les gens « veulent une action concrète du gouvernement ».

Rappelons que dans un communiqué de démenti formel du Ministère de la Santé et des Affaires sociales concernant l’existence du coronavirus au Mali, le département informe les passagers et les usagers de l’Aéroport International Modibo Keita de Bamako-Sénou, de la mise en œuvre d’un dispositif étoffé de prévention de l’épidémie. Un dispositif composé d’agents socio-sanitaires vêtus en combinaison de protection qui soumet les passagers à destination de Bamako, à un contrôle médical strict. Le département de la Santé a rappelé aux citoyens que l’observation des mesures d’hygiène individuelle et collective, le lavage des mains au savon, et à l’eau propre, restent des moyens de prévention les plus efficaces.

Mamadou Diarra

Source: Journal le Pays- Mali

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *