Pharmacie populaire du Mali : Des outils de gestion modernes pour des objectifs à atteindre

Les administrateurs de la Pharmacie populaire du Mali (PPM) ont  tenu dans la salle de conférence de cet établissement, le 5 février 2016, la 81e session ordinaire de leur conseil sous la présidence du directeur général par intérim, Moussa Fadiga. Ils ont examiné le projet de budget de l’exercice 2016 et instruit la dynamisation et la modernisation des outils de gestion pour de meilleurs résultats.

etageres vitamines pharmacie san fransico

La 81e session de son conseil d’administration vendredi dernier a permis à la PPM d’entrer de plain-pied dans la mise en œuvre de son plan stratégique 2015-2019 et le bouclage du financement du projet de construction d’entrepôts modernes à Bamako, Mopti, Kayes, Koulikoro, financé en partie par ses ressources propres, avec l’appui de l’USAID et de la Coopération néerlandaise. On peut dire qu’il s’agit là d’un effort financier sans précédent, car le niveau des investissements y afférent est de l’ordre de quatre milliards de F CFA.

Le directeur général par intérim, Moussa Fadiga, a tout d’abord rendu un hommage mérité au Dr. Abdrahamane Toungara, PDG sortant, admis à faire valoir ses droits à la retraite par anticipation. “Durant trois ans, il a mis au service de la PPM sa compétence, son sens de l’organisation et sa grande capacité de négociation”, a-t-il confirmé. Pour le plan des activités opérationnelles marquées de l’année 2015, le Dg Moussa Fadiga a rappelé une grande maîtrise des besoins du secteur public en médicaments essentiels avec un taux de disponibilité des médicaments du panier de l’ordre de 97,77 % sur toute la pyramide sanitaire.

Le budget soumis pour l’examen et l’approbation des administrateurs s’élève pour l’année 2016 à 11,13 milliards F CFA contre 9,680 milliards F CFA dont un taux d’augmentation prévisionnelle de 30 % par rapport à 2016. Le résultat prévisionnel estimé est de l’ordre de 406 millions de F CFA.

Les investissements programmés sont de 4,495 milliards de F CFA. “Un niveau jamais égalé. Cet effort prouve à suffisance notre volonté affichée d’inscrire résolument la PPM dans une dynamique de modernisation de ses outils de gestion pour un meilleur accomplissement de la mission de service public qui lui est assignée par les plus hautes autorités du pays”, a indiqué le DG par intérim M. Fadiga.

Sur la croissance enregistrée au niveau des ventes et des achats dont respectivement 30 % et 35 % de 2015 à 2016, le DG a dit qu’il indique un regain d’activités qui se traduit par une amélioration du niveau des services de la PPM. “Je reste persuadé, que votre sens élevé des responsabilités, permettra à la PPM d’être encore plus performante et de mieux consolider sa crédibilité retrouvée”, a-t-il souligné.

Il est à rappeler que pendant l’année 2015, la PPM a enregistré, entre autres, la distribution effective des kits de césarienne (25 866) dans l’ensemble des structures sanitaires publiques habilitées à pratiquer cette opération ; la livraison aux hôpitaux et aux centres de santé de référence des intrants de la lutte contre le paludisme ; les 85 sites de prise en charge des personnes vivant avec le VIH ; l’acquisition des médicaments contre la tuberculose et le cancer dont les prises en charge sont gratuites dans notre pays ; l’achat des vaccins contre le choléra, la grippe et le vaccin antirabique et aussi 500 000 doses contre la fièvre jaune.

Seydou Karamoko KONÉ

 

Source : Le Flambeau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *