Nutrition : INITIATION AUX MEILLEURES TECHNIQUES DE COLLECTE D’INFORMATIONS

Sous l’égide de l’Institut national de la statistique (INSTAT) et la Direction nationale de la Santé (DNS), l’Institut national de recherche en santé publique (INRSP) abrite, depuis lundi, un atelier de formation à l’intention des enquêteurs et enquêtrices de la sixième édition des enquêtes nutritionnelles anthropométriques et de mortalité rétrospective de  type SMART au Mali.

institut national recherche santé publique inrsp siege residence maison

« Une bonne nutrition fait le lit d’un excellent état de santé. Son déséquilibre, par excès ou par carence d’aliments et de micronutriments, induit des problèmes de santé pouvant affecter le bien-être de la population, et partant tout le développement d’un pays ». Cette leçon pédagogique a été rappelée aux enquêteurs par le Dr. Seydou Guindo, chef de la division nutrition à la direction nationale de la santé, à l’ouverture de l’atelier.

Depuis 2011, l’Institut national de la statistique (INSTAT) et ses partenaires se sont engagés à mettre en place une base de données nutritionnelles à intervalles réguliers. Chaque année donc, il est organisé à travers le territoire national des enquêtes SMART afin de déterminer l’état nutritif des enfants de 0 à 59 mois, des femmes de 15 à 49 ans, de même que le taux de décès au sein de la population, notamment chez les enfants de moins de 5 ans.

« La réalisation des enquêtes nutritionnelles de 2011 à 2015 au Mali a permis de satisfaire le besoin d’harmonisation des méthodologies pour assurer une meilleure analyse et comparaison des données recueillies », a souligné Mamoutou Fané, chef de la Cellule de coordination et coopération technique et institutionnelle à l’INSTAT, représentant le directeur général adjoint.

Il a réaffirmé l’engagement de l’INSTAT à produire des données statistiques fiables et de meilleure qualité nécessaires à l’élaboration, le suivi évaluation des programmes et politiques de développement économique et social. M. Fané, qui a présidé la cérémonie d’ouverture de l’atelier, garantira que les principes fondamentaux de la statistique sont respectés tout au long de l’opération.

Durant cinq jours, les participants à cet atelier se familiariseront, entre autres, avec les instruments de mesure de la taille, du périmètre brachial. De même que les modalités de pesage des sujets et la détermination de l’âge des enfants. Au programme de la formation, on note également une introduction à la procédure d’échantillonnage et à la technique de dénombrement ou encore des stratégies de résolution des difficultés auxquelles peuvent être confrontés les enquêteurs. La formation est assurée par des experts de l’INSTAT, de la DNS et de l’UNICEF.

Cette sixième édition, tout comme les précédentes, se tient avec un accompagnement technique et financier du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), le Programme alimentaire mondial (PAM), le Fonds des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

L. ALMOULOUD

Source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *