Moussa Cissé, président de l’OMP : « La moindre des choses que nous puissions faire est d’aider ce pays à se relever »

Une délégation de l’Organisation malienne de psychologie (OMP) a été reçue en audience, mardi 24 novembre 2020, par le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Mohamed Salia Touré. Objectif : plaider pour une meilleure considération des psychologues maliens par les autorités de leur pays lors des recrutements.

Ils sont une centaine d’étudiants en psychologie à empocher chaque année leur diplôme. Pourtant, ils sont très peu sollicités dans les services publics. Le taux de recrutement des sortants de cette filière est très faible, explique le président de l’Organisation malienne de psychologie, Moussa Cissé. Chaque deux ans, c’est seulement trois psychologues qui sont recrutés, a-t-il déploré. Ce qui entraîne le plus souvent une reconversion. Or, précise-t-il, les psychologues sont valables dans maints domaines d’activités, l’éducation, les entreprises, les services publics, voire l’armée, etc.

Pour mieux convaincre le ministre Touré de la contribution que peuvent apporter les psychologues pour la montée en puissance de l’armée malienne, surtout que le Mali traverse une période de crise sécuritaire profonde, Moussa Cissé a expliqué : « Le stress dans le domaine militaire peut être un facteur d’échec de mission ». À l’en croire, les hommes en arme doivent être accompagnés par des psychologues.

« Je suis totalement convaincu par la démarche et je suis prêt à vous accompagner », a rassuré le ministre Mohamed Salia Touré, surpris de l’existence d’une filière de formation entièrement dédiée à la psychologie au Mali. À cet effet, il n’a pas manqué à formuler des recommandations à la délégation de l’OMP venue plaider auprès de lui. Des recommandations visant notamment à donner une meilleure visibilité aux actions de cette Organisation qui se bat depuis 2017 avec ses moyens de bord pour soulager les Maliens et par ricochet le Mali.

La délégation de l’OMS est sortie satisfaite de cette audience, a indiqué le président de l’Organisation, après la rencontre avec le ministre Touré. Selon Moussa Cissé, l’OMP attend qu’il y ait désormais des actions concrètes en faveur des psychologues du Mali. « Nous avons été formés par ce pays. La moindre des choses que nous puissions faire est d’aider ce pays à se développer », a-t-il laissé entendre. Pour ce faire les psychologues ont besoin que leur pays leur donne juste l’opportunité de l’aider.

Tout en remerciant chaleureusement le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Moussa Cissé a précisé que tout ce dont son Organisation a besoin aujourd’hui, c’est de lui donner ces genres d’occasions pour exprimer ses compétences. Car les ressources humaines n’y manquent pas, a-t-il conclu.

Rappelons que l’Organisation malienne de psychologie a été créée le 27 mai 2017. Cette Organisation a pour but de contribuer à la promotion des sciences psychologiques au Mali dans des domaines divers et variés. Composée d’un Conseil d’administration de 35 membres et 140 adhérents, cette organisation comprend également un pôle de formation, un pôle de recherche scientifique et une cellule d’urgence psychosociale.

L’ambition de cette organisation est non seulement d’avoir une plate-forme d’échange entre les psychologues du Mali et d’ailleurs mais aussi travailler à mettre la psychologie au service de la communauté.

Fousseni Togola

Source: Le Pays- Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *