Mopti : Déjà 7 morts suite à une fièvre hémorragique

Depuis le 5 janvier, il a été découvert dans la localité de Korientzé, cercle de Mopti, plusieurs cas de fièvre hémorragique virale « Crimée Congo ». Sur 14 cas confirmés, on enregistre déjà 7 décès. Les malades ont été isolés. Notons que sur les 14 cas, 13 sont femmes et 1 homme. Parmi les décès, cinq sont survenus à Kèra (Aire de santé de Korientzé) et 1 à l’hôpital Sominé Dolo de Mopti. 9 cas présentant les signes de cette maladie sont traités à Sévaré et Mopti.

 

Cette maladie qui a fait sa première apparition en Crimée, en 1944, se manifeste par une fièvre hémorragique aigue qui dure moins de 3 semaines chez un malade gravement atteint. 2 des signes sont : hémorragie ou purpura ; épistaxis (saignement de nez) ; hématémèse (vomissement de sang) ; hémoptysie (présence de sang dans les crachats) ; sang dans les selles ; autres manifestations hémorragiques sans facteur de prédisposition connu aux phénomènes hémorragiques.

Cette maladie est causée par la piqûre d’une tique adulte infectieuse ou l’exposition à du sang ou à des sécrétions contaminés peut causer la maladie. L’abattage d’animaux infectés favorise également la transmission du virus. Les cas se sont produits en majorité chez ceux qui travaillent au contact des animaux, comme les exploitants agricoles, les employés des abattoirs ou les vétérinaires.

kibaru

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *