Lutte contre le Covid-19 : Le secteur privé s’engage

Plus de 36.000 personnes ont été examinées au cours des deux derniers mois dans notre pays. Les 170 cas suspects testés sont tous négatifs, a indiqué le ministre en charge de la Santé

Une coalition du secteur privé contre la maladie à coronavirus (Covid-19) est en gestation dans notre pays. Le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé, et le Conseil national du patronat du Mali (CNPM), ont échangé lundi sur le Programme national de lutte contre le Covid-19, à cet effet. C’était au siège de l’organisation patronale en présence de son président, Mamadou Sinsy Coulibaly.
La rencontre avait pour objectif de faire du secteur privé un acteur majeur et un partenaire clé pour aider le gouvernement à faire face à cette menace. «Les entreprises ont trop souvent été des partenaires inexploitées. Nous devons vraiment profiter de cette opportunité pour que vous puissiez nous aider. Les équipements ne sont pas là, nous n’avons même pas suffisamment de masques. Le secteur privé restera indispensable pour nous aider à renforcer nos capacités face à cette crise sanitaire. Notre seule arme est la mobilisation massive de toutes les couches de la société », a, d’entrée de jeu, déclaré le ministre Sidibé, rappelant que le coronavirus affecte la sécurité, la stabilité et la croissance économique mondiale.
Cette rencontre a été l’occasion pour le ministre de la Santé et des Affaires sociales de rappeler les efforts faits par le gouvernement. «Nous avons anticipé en renforçant la vigilance au niveau du couloir aérien. Nous avons examiné 36.000 personnes au cours des deux derniers mois. Nous avons fait en sorte qu’il ait un système de triage : ceux qui ne semblaient pas être tout à fait à l’aise et ceux qui présentaient des signes qui pouvaient être inquiétants. Nous les avons testés pour voir s’ils n’étaient pas positifs au coronavirus», a-t-il expliqué.

Toutefois, Michel Hamala Sidibé a avoué que les frontières terrestres, qui sont poreuses, représentent des menaces sérieuses pour notre pays. « J’ai été à Zégoua, à Hérémakono, à Koury. Un peu près de 1.500 personnes rentrent tous les jours par ces voies, qui nous permettent certainement de renforcer nos économies et font de l’intégration sous-régionale une réalité. Dans des situations de crise comme celle que nous vivons, ces couloirs vont constituer, sans aucun doute, les voies de passage du virus et un potentiel risque d’explosion de cette pandémie », a alerté le chef du département de la Santé. Prévenant que ce virus se propage malheureusement silencieusement et rapidement, il a invité à ne pas se méprendre, car, la situation peut être très grave. «Nous avons aujourd’hui certainement 170 cas suspects qui ont été testés et qui ont tous été négatifs. Il faut se préparer et ne pas prendre la situation à la légère», a exhorté le ministre Sidibé, d’un ton sensibilisateur.
Prenant la parole, Mamadou Sinsy Coulibaly a réaffirmé la disponibilité du secteur privé à travailler en intelligence avec le ministère de la Santé sur un plan d’action d’Etat-privé. Car, « cette menace à un gros impact sur l’économie du Mali et surtout sur nos entreprises », a-t-il prévenu. Le patron des patrons maliens a par ailleurs estimé que cette crise doit être une occasion pour notre pays de renforcer son système sanitaire. «Nous n’avons pas beaucoup de capacités sanitaires. Nous n’avons pas une bonne organisation du système sanitaire au Mali. Profitons de tout cela pour reformer notre système sanitaire», a-t-il invité.
Pour mieux gérer la santé, il importe de lutter efficacement contre la mauvaise gouvernance. Le développement de partenariat public privé et une forte utilisation de l’outil numérique, semblent un bon remède en la matière, selon lui. Au cours de cette rencontre, l’assistance a eu droit à une présentation sur la maladie à coronavirus par le Pr Sounkalo Dao. A sa suite, les différents chefs d’entreprise présents ont chacun expliqué les différentes mesures prises en amont pour contrer le Covid-19.

Amadou
GUÉGUÉRÉ

Source: Journal L’Essor-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *