Le virus Zika : la souche asiatique identifiée en Amérique latine arrive en Afrique

La souche du virus Zika, responsable de l’épidémie qui sévit sur le continent américain, arrive pour la première fois dans un pays africain, le Cap-Vert. Cette évolution est jugée « préoccupante » par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). « Parce que (ces résultats) sont une preuve supplémentaire que l’épidémie se propage au-delà de l’Amérique du Sud et se trouve aux portes de l’Afrique », a déclaré le Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

paludisme moustiques insectes virus zika

C’est la première fois que la souche asiatique à l’origine de l’épidémie actuelle au Brésil et en Amérique latine est détectée en Afrique. Le séquençage du virus a été réalisé par l’institut Pasteur à Dakar sur plusieurs cas de Zika dans l’archipel du Cap-Vert. L’OMS pense que le virus est arrivé par le biais d’un voyageur venu d’Amérique du Sud. « Puis il y a eu une transmission locale, il ne s’agit que de cas importés », a indiqué Marsha Vanderford, porte-parole de l’OMS.

Des populations peut-être immunisées

La souche africaine du virus Zika a circulé pendant des décennies sur le continent mais il est difficile de savoir si la population peut être immunisée ou pas vis-à-vis de la souche asiatique, a expliqué le Dr Bruce Aylward, directeur adjoint de l’OMS. Une question à laquelle il faudrait pouvoir répondre rapidement pour que les pays puissent se préparer « au pire des scénarios », a-t-il ajouté. En date du 8 mai, le Cap-Vert a enregistré 7 754 cas suspects de Zika et trois microcéphalies.

Un premier décès français

La France a annoncé le premier décès lié au virus Zika chez un homme de 84 ans, hospitalisé en Martinique depuis 10 jours en réanimation pour un syndrome de Guillain-Barré. Depuis le début de l’épidémie, un syndrome de Guillain-Barré a été confirmé biologiquement chez dix-neuf patients en Martinique et trois en Guyane. En Guadeloupe, un cas de myélite a été identifié chez un patient affecté par le virus.

 

Source: lequotidiendumedecin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *