L’Association des Femmes pour les Actions de Développement (AFADEV) forme et sensibilise une soixantaine de jeunes sur le mariage et la grossesse précoces à travers l’éducation par pair

Ils sont une soixantaine de jeunes a bénéficié d’une séance d’information et de sensibilisation sur le mariage précoce dans le cadre de la protection de la petite enfance, particulièrement de la jeune fille à travers l’éducation par pair. Elle était organisée par l’Association des Femmes pour les Actions de Développement (AFADEV) dans la salle de réunion de la mairie de Sokoninko en commune 6 du district de Bamako.

Cette séance d’information et de sensibilisation sur le mariage précoce se réalise dans le cadre d’un projet de partenariat dénommé « HAOUA », qui est un projet engagé pour la défense des droits des femmes exécuté au Mali et en Algérie.

Bakayoko Awa Diarra, est formatrice pour AFADEV, pour elle, il impératif de sensibiliser les jeunes sur ses différentes questions, car en mariant une jeune fille en deçà de 16 ans peut aboutir à des conséquences désastreuses tout en violant les droits de l’enfant. Raison pour laquelle nous parlons à ses enfants les conséquences psycho-sociales du mariage et de la grossesse précoces, la santé sexuelle et réproductive

Pour Yoro Ibrahima Diakité, consultant au service de l’association, qui dit mariage précoce, dit forcement jeunesse, c’est pourquoi la trance d’âge de 10 à 24 ans est concernée qui fait face à beaucoup de difficultés. M. Diakité ajoute « Nous ciblons 100 jeunes en communes 1 et 6 (moitié garçons et moitié filles, environ 50 jeunes dans les communes 2, 3 et 4, sur une période de 9 mois, début en avril dernier ».

Ladame Adama Diallo a pris part à la rencontre, elle s’est dite très satisfaite. Elle dit avoir compris et être en mesure en tant que éducatrice par pair, de former ses semblables (d’autres jeunes) sur les conséquences du mariage et de la grossesse précoces. « Je suis en mesure de le faire maintenant après la formation, parce que la formation était de de très bonne qualité, nous avons même formé des groupes de travail à la fin de la formation pour nous faire évaluer, nous sommes apte à servir », dit-elle.

La présidente de l’Association des Femmes pour les Actions de Développement (AFADEV), Diaco Oumou Diallo ajoute quela formation des éducateurs par pair concerne des jeunes identifiés par l’association dans plusieurs communes. A ses dires, le projet va se baser sur deux communes (communes 1 et 6 sur le fond du projet), les autres communes auront droit à l’information.

Sangaré Oumou Bah est membre de l’Association des Femmes pour les Actions de Développement (AFADEV), elle explique que l’AFADEV a été présélectionnée et retenue pour l’exécution dudit projet. « Un projet d’appui aux femmes et surtout aux jeunes femmes, pour faire face au mariage précoce et les grossesses précoces, comment les prévenir, les réduire, sensibiliser les leaders communautaires à adhérer au projet étant des sujets sensibles au Mali », dit-elle.

Crée depuis 1998, l’Association des Femmes pour les Actions de Développement (AFADEV), est une association qui s’était fixé comme objectif, la formation des femmes pour l’exercice des activités génératrice de revenus comme la préparation et la transformation du savon, la préparation de la patte d’arachide, de la pommade avec la patte d’arachide avec le beurre de charité.

Seydou SYLLA Maraka Fama

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *