LA CHRONIQUE D’ASSETOU YAMADOU SIDIBÉ: Les dispositions à prendre pour se protéger de la bourbouille en cette période de chaleur

Bourbouille, appelée également miliaire sudorale ou soudamina, ou encore ‘’Founteni kissè” en langue bambara, est une affection cutanée provoquée par l’impossibilité d’évacuer la sueur. Elle sévit généralement chez les nouveaux nés et les nourrissons qui sont trop souvent couverts ou qui ne sont pas baignés assez souvent, mais aussi chez l’adulte et les grands enfants, dans les régions chauds et humides au climat tropical, comme la nôtre.

 

La bourbouille est bénigne et n’altère pas l’état de santé générale du patient, mais les vésicules lésions sur la peau peuvent se surinfecter et devenir redoutable, surtout chez les patients diabétiques (facteur de décompensation du diabète, déséquilibre des chiffres glycémique).

 

Quelle est la cause ?

L’obstruction des petits canaux qui conduisent la sueur à la surface de la peau, la rétention sudorale inflammation irritation miliaire, l’éruption cutanée et des démangeaisons.

 

Quels sont les facteurs favorisants:

Le climat humide, sudation, soleil, locaux mal aérées, les efforts musculaires excessifs, abus des douche sou une hygiène défectueuse, vêtements lourdes et serrés, les habits synthétiques, La surinfection par le grattage est fréquent.

 

Quels sont les signes:

L’éruption de petits boutons rouges ou des petites vésicules (surélévation de la peau à contenu liquidienne) prurigineuses, siégeant sur: les épaules, les plis du cou, haut de la poitrine et du dos surtout, les plis de flexion.

 

Quels sont les différents types:

La miliaire cristalline la forme la plus bénigne, la miliaire rouge bourbouille, forme grave, survient au cours des expositions prolongées aux atmosphères chauds et humides ou en présence des facteurs de risque, et la miliaire profonde qui est rare.

 

Que faut-il faire pour se prévenir de la bourbouille:

Une ventilation suffisante de la peau en le maintenant à tout prix fraiche et sèche ; Prendre des bains fréquents, sans abus de la douche, Portez des habits légers et en cotons ; Une bonne aération des locaux ; L’éviction de l’exposition au rayon solaire par le port de casque au dehors,  ou usage de parasoleil.

 

Quel est le traitement adapté :

Le traitement curatif est symptomatique, donc veuillez consulter un spécialiste  (dermatologue) pour la prise en charge des démangeaisons, de l’inflammation et surtout de la surinfection. Dans tous les cas, il faut éviter les circonstances qui augmentent la transpiration.

 

Assetou Yamadou Sidibé

Étudiante en 6e année médecine

Le Confident

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.