Journée Mondiale de la Santé édition 2018 : Plaidoyer pour la Couverture Sanitaire Universelle pour tous

La célébration de l’édition 2018 de la Journée Mondiale de la Santé s’est tenue le jeudi 3 mai dernier sur le terrain de football de la commune I. La cérémonie était présidée par le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Pr Samba Sow.

Pour cette édition, le thème choisi était :« Couverture Sanitaire Universelle pour tous et partout ».

Selon  le représentant de l’OMS, Lucien Manga, la journée mondiale de la santé est célébrée le 7 avril mais pour cette année, la célébration a été différée au 3 mai pour des raisons de calendrier.

« Le monde célèbre en cette année 2018, le 70ème   anniversaire de l’Organisation Mondiale de la Santé. Cette célébration est une occasion unique d’attirer l’attention des pays sur l’effort actuel  de toute l’organisation pour aider les pays à atteindre la Couverture Sanitaire Universelle », a-t-il fait savoir. Avant d’ajouter que cette année marque également le 40ème  anniversaire de la déclaration d’Alma Ata sur les soins de santé primaire. Il a rappelé que le Mali a été un des pionniers dans ce domaine avec l’initiative de Bamako.

D’après lui,  la Couverture Santé Universelle consiste à veiller à ce que chaque personne indépendamment de son lieu de résidence et de son statut social, bénéficie de services de santé essentiels et de qualité dont elle a besoin sans pour autant subir des difficultés financières.

« La couverture santé une est donc un puissant outil au service de l’équité qui assure la santé pour tous, renforce la sécurité sanitaire, réduit la pauvreté et améliore l’égalité entre les hommes et les femmes. La réforme du système de santé en cours s’inscrit dans cette initiative et permettra sans nul doute de combler l’attente des milliers de populations du Mali en matière de santé », a-t-il soulignéAvant de déplorer que malgré ces progrès notables, beaucoup reste à faire.

« Le Mali doit encore s’efforcer à améliorer sa gouvernance pour une gestion plus rationnelle et plus efficiente de l’action sanitaire, pour combler le très grand déficit des ressources humaines pour la santé et accélérer la réduction du payement direct pour les soins de santé entre autres », a-t-il conseillé. Enfin, il a promis que l’OMS continuera d’apporter un appui au gouvernement du Mali pour édifier des systèmes de santé plus solides, plus résilients et plus réactifs afin de progresser vers la Couverture Santé Universelle et promouvoir la santé pour tous.

Pour sa part, le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Pr Samba Ousmane Sow a souligné que la mise en place de la Couverture Sanitaire Universelle a un triple objectif. Il s’agit  de fournir à toutes les personnes résidant au Mali, une couverture maladie, organiser cette couverture pour qu’elle donne accès à un panier de soins répondant à l’ensemble de leurs besoins de santé et réduire au maximum, la charge financière des ménages recourant aux services de soins essentiels.  A en croire le ministre Sow, pour une question  d’équité et de justice sociale, le gouvernement malien s’est engagé dans un processus qui devra aboutir à l’horizon  2018,  à l’instauration de la Couverture Maladie Universelle.

« L’atteinte de cet objectif passe par des structures de santé dotées de personnels qualifiés et motivés, de plateaux techniques adéquats et une bonne organisation des soins. Le PRODESS quatrième version, prendra le relais et intégrera les besoins d’extension de la couverture sanitaire, les approches innovantes touchant les couches insuffisamment explorés de nos jours », a ajouté Pr Samba Sow.

Aoua Traoré

 

Source:  Tjikan

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *