Journée mondiale contre l’hépatite : une campagne de dépistage des Hépatites B et C lancée

Dans le cadre de la commémoration de la journée mondiale de lutte contre l’hépatite et en prélude au lancement de la campagne de dépistage de la pathologie, Pr Moussa Diarra a présidé une conférence de presse. C’était ce mercredi 24 juillet dans la salle de conférence de l’OMS

 

Le Mali à l’instar des autres pays du monde à travers le  ministère de la Santé et de l’action sociale et ses partenaires (Rotary Action Group Hépatite zéro, OMS, SOS Hépatite Mali, APSAD, SOMAPIT, SOMIMA, JCI Bamako Espoir) célèbrent le 28 Juillet la journée mondiale de lutte contre les Hépatites virales par la sensibilisation de la population et l’organisation d’une campagne de dépistage des Hépatites B et C.

Au cours de cette rencontre, les conférenciers ont édifiés les journalistes sur la pathologie afin qu’ils puissent relayer les informations aux populations. Ils ont été cependant bien imprégnés sur les notions relatives aux différents types d’hépatites, les manifestations cliniques, le traitement et prise en charge surtout la mode de transmission de la pathologie.

Selon Pr Moussa Diarra conférencier, les activités de cette campagne de dépistage auront lieu du 24 Juillet au 5 août 2009.Suivant ce calendrierle 24 Juillet Conférence de presse à l’OMS avec dépistage à l’OMS et à la DRS,le 27 Juillet Conférence débat à la maison des Ainés avec dépistage sur site et dans les régions (Kayes, Sikasso, Koulikoro, Ségou, Koutiala et Mopti) et le même jour il y aura le dépistage à SEBE sur le site de reboisement des clubs Rotary du Mali. Et enfin, le 29 Juillet dépistage à la faculté de Médecine de Bamako.

« Le ministère de la santé et de l’action sociale et ses partenaires cherchent à briser le grand silence qui existe sur la maladie en diagnostiquant les porteurs du virus qui ignorent leur statut.La Maladie est asymptomatique jusqu’à ses stades avancés et généralement, lorsque le patient perçoit les premiers symptômes, il est déjà trop tard et la seule possibilité de guérison est une greffe du foie », a indiqué le conférencier.

A noter que dans le monde plus de 400 millions de personnes sont porteuses du virus des hépatites B et C seulement 5% des cas sont diagnostiqués. Les Hépatites virales B et C tuent plus que le sida. Mais lorsqu’elles sont découvertes et traitées à temps, elles se stabilisent voir guérissent totalement.

Bourama Camara

mali24

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *