Hôpital Gabriel Touré : les blocs opératoires fermés

Les activités sont suspendues dans les blocs opératoires de l’hôpital Gabriel Touré depuis le 4 mars dernier. Seuls les cas d’urgence sont pris en charge. Selon les responsables du comité syndical, la fermeture de ces blocs s’explique par « une mauvaise gestion des responsables de cet hôpital ». Un préavis de grève, prévue les 27 et 28 mars prochains, a d’ailleurs été déposé. Cet arrêt d’activités entraine des « conséquences énormes » sur le fonctionnement de l’hôpital, selon certains médecins.

 

« Aucun bloc opératoire ne fonctionne en ce moment sauf les blocs des services d’urgences. Une manière de dénoncer la mauvaise gestion de l’hôpital ». Ces propos sont de Djimé Kanté, le porte-parole du syndicat de l’hôpital Gabriel Touré. Il dénonce dans cette situation, une mauvaise foi des services administratifs du centre hospitalier. « Cette fermeture s’explique, tout seulement, par la mauvaise gestion. Si les dispositions ne sont pas prises pour la maintenance récurrente de ces installations, et si des dispositions ne sont pas prises pour doter ce service essentiel dans la prise en charge des patients référés qui arrivent chez nous, il faut s’attendre que ces blocs puissent s’arrêter. Cela a commencé par des serviettes et ensuite d’autres équipements », a déclaré Djimé Kanté, porte-parole du comité syndical de l’hôpital Gabriel Touré.
Il exige la satisfaction de ses revendications, notamment, la réhabilitation de l’ensemble des blocs opératoiresla mise à la disposition du personnel les matériels et produits indispensables pour l’amélioration des conditions d’accueil, d’hospitalisation et de soins. Si ces revendications ne sont pas satisfaites, il prévoit d’aller en grève. « Un préavis de grève s’impose. Lorsque vous avez en charge la santé de la population, la santé des pauvres citoyens et que vous criez, mais que personne ne vous entende, il faut forger un cadre de dialogue. Le préavis de grève n’est pas la grève, c’est pour forger un cadre de concertation afin que des discutions sérieuses puissent avoir lieu et que des solutions puissent être trouvées a ces problèmes là », nous explique le porte-parole du comité syndical.
Joints par notre rédaction, les responsables administratifs n’ont pas souhaité se prononcer sur la question. En attendant une solution, les patients dans cet hôpital doivent prendre leur mal en patience.
La suspension des activités aux blocs opératoires de Gabriel Touré entraîne plusieurs conséquences, regrettent certains médecins. Les patients sont les plus concernés par ces difficultés dont certains se sont trouvés dans l’obligation de se rendre dans d’autres hôpitaux. Les séances de formation à l’endroit des médecins en phase de spécialisation ont été également interrompues du fait de cette situation.
Dr Hamadoun Maiga, chirurgien au CHU Gabriel Touré

Studio Tamani

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *