Excision : Une rencontre de haut niveau à Bamako pour l’abandon de la pratique au Mali

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Samba Sow, a présidé le lundi dernier la cérémonie d’ouverture de la rencontre de haut niveau pour l’abandon de l’excision initiée par l’Organisation de défense des droits de l’enfant, Plan international et son partenaire, Global Media Campaign. Outre le ministre, cette rencontre a enregistré la présence de plusieurs personnalités.

Cette rencontre qui portait sur la thématique de la Violence basée sur le genre en général et les mutilations génitales féminines au  Mali  en particulier, avait pour objectif principal de combattre la violence sous toutes ses formes et promouvoir les droits humains.

Pour le Directeur pays de Plan international, cette rencontre est une étape décisive d’un long processus d’intervention des deux organisations, Global Media Campaign et Plan International dans la lutte contre les pratiques traditionnelles néfastes faites aux filles et aux femmes ainsi que les mutilations génitales féminines.

« Cette rencontre de haut niveau initiée par Plan international et Global Media Campaign au Mali permettra  de soutenir les efforts des multiples intervenants qui aident les communautés vers l’abandon de la pratique de l’excision », a-t-il souligné.

Le ministre a, pour sa part, invité les participants à une réflexion approfondies sur les conséquences de la pratique. Par ailleurs,  il a remercié Plan international pour cette initiative.

Rappelons que la dernière enquête EDS (2012-2013), donne un taux d’excision encore très élevé au Mali de 91% des femmes de 15 à 45 ans. Cependant, ce taux est fortement à la baisse dans les communautés des 180 villages où Plan international a intervenu à travers les cinq régions que sont Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Mopti.

A.T. Dansoko

La rédaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *