Conseil national de l’ordre des médecins du Mali : Un bureau de 16 membres présidé par Adama Berthé est désormais aux commandes

Le Mémorial Modibo Keïta de Bamako a abrité, le samedi 13 octobre 2018, les travaux de l’Assemblée générale extraordinaire du Conseil national de l’ordre des médecins du Mali. Les points inscrits à l’ordre du jour portaient sur l’adoption du règlement intérieur ; l’adoption du projet de décret portant sur les conditions d’inscription et radiation du tableau de l’ordre des médecins du Mali et des communications sur des décisions prises. Au cours des travaux de cette assemblée extraordinaire du Conseil national de l’ordre des médecins du Mali, un bureau de 16 membres, installé depuis avril 2018 et présidé par Adama Berthé a été présenté à l’assistance.

La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par la représentante du ministre de la santé et de l’hygiène publique, Mme Zeinab Touré, en présence du président du Conseil national de l’ordre des médecins du Mali, Adama Berthé, de Dr Chaka Keïta, membre de la commission de conciliation, non moins militant du syndicat des médecins du Mali, de Dr Yacouba Kouyaté et d’autres personnalités.

Dans ses mots de bienvenue, le président du Conseil national de l’ordre des médecins du Mali, Adama Berthé a mis l’accent sur les points inscrits à l’ordre du jour qui sont : L’adoption du règlement intérieur ; l’adoption du projet de décret portant sur les conditions d’inscription et radiation du tableau de l’ordre des médecins du Mali et des communications sur des décisions prises. A ses dires, l’ordre est crée depuis 1985. Et d’ajouter que le nouveau bureau a été élu depuis avril dernier. « Depuis que nous avons été élus, il faut que les nouveaux textes soient en adéquation avec la réalité. L’ancien texte prévoyait cinq postes maintenant c’est un bureau de 16 membres. Ceci permettra d’avoir la bonne marche du Conseil national de l’ordre des médecins du Mali », a-t-il dit.

A sa suite, Dr Chaka Keïta de la commission de conciliation a rappelé que le Conseil national de l’ordre des médecins du Mali traversait une turbulence. Avant d’ajouter que grâce à l’engagement des uns et des autres, la crise au sein du Conseil national de l’ordre des médecins du Mali est résorbée. A cet effet, il a invité l’Assemblée à discuter uniquement sur les points inscrits à l’ordre du jour. « La Médecine est notre famille. Cette case ne peut jamais se bruler. La commission de conciliation est une commission de veille », a-t-il conclu.

Quant à Mme Zeinab Touré, conseillère juridique au ministère de la santé et de l’hygiène publique, elle a signalé que des lois dans le domaine de la santé ont été adoptées l’année dernière. « En 2017, on a pu faire passer les lois portant création des cinq ordres professionnels de la santé avec les décrets fixant les organisations et modalités de fonctionnement. Ces projets de textes que vous allez analyser ne sont que la suite logique de ces deux textes qu’on a pu adopter en 2017. Le règlement intérieur, le projet de décret portant sur les conditions d’inscription et radiation du tableau de l’ordre des médecins du Mali viennent combler le vide qui se trouve au niveau des deux textes qui sont adoptés », a-t-elle dit. Par ailleurs, elle a invité le conseil national de l’ordre des médecins du Mali à soumettre au département de la santé des propositions de textes légaux pour validation.

Aguibou Sogodogo

 

Source: Le Républicain

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *