Conformité aux normes internationales : La Clinique Kabala reçoit les certifications GIERAF version 1.4 et ISO 9001 V2015

Pour s’être conformée à l’application des normes internationales, en améliorant la qualité de ses prestations avec un personnel hautement qualifié et en respectant l’environnement, la Clinique Kabala  a reçu plusieurs prix et distinctions internationaux. Ce jeudi 17 mai 2018, le ministre du Développement Industriel, Mohamed Ali Ag Mohamed, s’est  rendu au siège de la structure sanitaire pour remettre officiellement les certifications GIERAF version 1.4  et ISO 9001 V2015 au promoteur de la clinique.

On notait la présence  du Directeur de l’AMANORM, du représentant du ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, médecin Colonel Major Karim Camara, ceux de la CANAM, du CNOM, de l’AMLM, du laboratoire Bio Mali Services, de Diakité Conseils et Consultations, des Assurances Lafia, de HKT, de l’USAID, de l’Ambassade américaine. L’ensemble  du personnel, des parents et amis du promoteur ont tenu à être présents.

Le promoteur et Directeur Général, Dr Djédi Kaba Diakité, très joyeux et ému, a fait un bref  aperçu du parcours  de la  Clinique Kabala. «  Cette belle histoire de la Clinique Kabala débuta un jour d’octobre 1993 quand nous avions pris la décision de nous installer en privé pour soigner la population malienne, dont la plus grande majorité est pauvre. Pour relever  le défi, il a fallu une bonne dose de solidarité dans notre approche aux patients. Ce qui nous a permis de devenir ce que nous sommes aujourd’hui », a-t-il rappelé.  Dr  Kaba Diakité  a indiqué que la devise de sa clinique est et reste « la satisfaction entière et diligente de tous les patients ».  Ce qui veut dire que les couches défavorisées  ne sont pas négligées. Ainsi a-t-il tenu à faire savoir que  la clinique Kabala est la première clinique privée  à participer aux activités du mois de la solidarité avec les personnes démunies, âgées et handicapées.

Dr Kaba Diakité a rappelé que la Clinique Kabala  fut le 1er centre privé au Mali à participer  au Système d’Information Sanitaire (SIS) avec la félicitation de la DNS en 1998, le 1er centre de Fécondation In Vitro au Mali ouvert depuis 2004 avec la naissance de plus de 500 bébés à ce jour. Elle est le centre qui assure la PEC de nombreux patients étrangers. En 2008, le label « Ami des bébés » lui a été délivré. La même année, la Clinique Kabala  fut retenue parmi les Structures sanitaires privées pilotes pour la PEC des personnes vivant avec le VIH/SIDA.

Le promoteur a indiqué que  la volonté d’améliorer la qualité de ses prestations, lui a permis d’obtenir des distinctions  internationales et nationales : Madrid et Vienne en 2004, Genève  en 2005, Houston en 2010, Prix Malien de la Qualité en 2012 avec un Prix de reconnaissance de l’UEMOA, Diplôme d’honneur du CNOM en 2017.  Dr Kaba Diakité a rendu hommage au Dr Sangaré Ibrahim qui a assuré sa formation en management qualité à travers le FAFPA. Il  n’a pas oublié de rendre également hommage à Idrissa Simbo  Diakité  qui n’a ménagé aucun effort dans l’encadrement de la Clinique Kabala,  pour l’obtention des deux certificats, objet de la présente remise : le Certificat de labélisation des centres d’AMP en Afrique du GIERAF et Certificat ISO 9001V2015  en janvier 2018 par DQS et IQNET.

Pour cette raison, il a vivement salué et remercié tout le personnel de la Clinique Kabala auquel il a recommandé de serrer désormais la ceinture pour mériter cette  distinction. Le médecin  Colonel Major Karim Camara  a, au nom du ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, félicité le promoteur et le personnel de la Clinique Kabala, pour l’obtention du label Certification ISO 9001 V2015.

Le Ministre du développement industriel, pour avoir suivi depuis un certain temps le parcours de la Clinique Kabala, a tenu à venir spécialement  remettre ces  distinctions.  Mohamed Ali Ag Ibrahim s’est dit convaincu qu’avec la mondialisation, l’application des normes et la qualité dans l’élaboration  de toutes les politiques  et stratégies de développement est indispensable. Car la compréhension du lien  entre les échanges mondiaux, l’infrastructure  Qualité  et la compétitivité des entreprises est à l’avant-garde  d’un bon positionnement sur les marchés.  C’est pourquoi le ministre a recommandé aux structures socio-sanitaires privées et publiques d’intégrer la dimension Norme  et Qualité dans leurs activités quotidiennes, gage d’une reconnaissance internationale de leurs prestations  à travers la certification. A cet effet, il a rassuré le promoteur de  l’accompagnement de  l’AMANORM.

Gaoussou  M Traoré

 

Source: lechallenger

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *