Assemblée générale annuelle de l’OMS, hier

L’AGENCE DES NATIONS UNIES POUR LA SANTE CRITIQUEE POUR SON LAXISME FACE A LA COVID-19 L’assemblée annuelle de l’OMS s’est ouverte lundi virtuellement pour la première fois de son histoire avec les pays appelant à ce que le futur vaccin contre le coronavirus soit un “bien public” et à réformer l’OMS pour qu’elle réponde mieux aux pandémies.

Ouvrant les discussions, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a critiqué les pays ayant “ignoré les recommandations de l’OMS”, estimant que le monde payait aujourd’hui au “prix fort” les stratégies divergentes. « En conséquence, le virus s’est répandu dans le monde entier et se dirige maintenant vers les pays du Sud, où il pourrait avoir des effets encore plus dévastateurs“, a-t-il ajouté, appelant à un “effort multilatéral énorme” face à cette “tragédie”. « J’espère que la recherche d’un vaccin pourra en être le point de départ“, a-t-il dit, à l’ouverture de la réunion qui doit durer jusqu’à mardi. Comme en écho, le président chinois Xi Jinping a assuré qu’un éventuel vaccin chinois deviendra un “bien public mondial“, promettant que son pays consacrerait par ailleurs deux milliards de dollars sur deux ans à la lutte mondiale contre le Covid-19. Attaquée quotidiennement par les États-Unis qui (…) RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MARDI 19 MAI 2020

Mahamane TOURE

Source: Nouvel Horizon

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *