85ème session du conseil d’administration de la Pharmacie Populaire du Mali : «Un résultat net prévisionnel de 438 millions FCFA est attendu en 2018 »

Sous la présidence du Directeur Général (DG), Dr Moussa Sanogo, s’est tenue le 22 février 2018, la 85ème session du CA de la Pharmacie Populaire du Mali (PPM), au siège de la PPM.

L’ordre du jour a porté sur l’adoption du budget prévisionnel de 2018. Dans son intervention, le DG, Dr Moussa Sanogo, a survolé les grandes réalisations réalisées pendant l’année 2017  et les perspectives pendant l’année 2018. Au plan des activités opérationnelles, s’est-il réjouit, l’année 2017, a été marquée par une plus grande maitrise des besoins du secteur public en médicaments essentiels, avec  un taux de disponibilité des médicaments du panier de l’ordre de 97,06% avec 238 jours de couverture des besoins en médicaments sur toute la pyramide sanitaire y compris les régions du Nord. En 2017, ajoute le DG, la PPM a procédé entre autres, à: la distribution de 31.453 kits césarienne simples et 14 305 compléments de kits dans l’ensemble des structures sanitaires publiques habilitées; la livraison aux hôpitaux et Centre de santé de référence des intrants de lutte contre le palu ; des médicaments au titre des épidémies et des catastrophes pour un montant de 757.749.660 Fcfa ; l’acquisition des médicaments de lutte contre la tuberculose et le cancer qui sont gratuits pour 307.715620 Fcfa; l’achat des vaccins contre le choléra, la grippe, la méningite et le vaccin antirabique pour un coût total de 208 325 250 Fcfa. L’on note aussi, dit-il, l’approvisionnement régulier en ARV des 85 sites de prise en charge des personnes vivantes avec le VIH.

Selon Dr Moussa Sanogo, durant les trois derniers exercices, la PPM a réalisé 32 milliards de chiffres d’affaires contre une prévision de 30 milliards soit un dépassement de 10% par rapport aux prévisions. «Un résultat net prévisionnel de 438 millions Fcfa est  attendu  en 2018 », a précisé le DG de la PPM. A ses dires, la hausse enregistrée au niveau des achats des médicaments essentiels et de est des consommables médicaux des trois dernière années (22 milliards en prévision contre une réalisation de 26 milliards de Fcfa) traduit un regain d’activités qui témoigne une amélioration progressive du niveau des services rendus par la PPM. Il s’est félicité aussi du niveau des ventes et des achats et de la maitrise des charges variables et fixes d’année en année, notamment en 2017.

S’agissant des investissements programmés en 2018, Dr Moussa Sanogo a révélé qu’ils sont de l’ordre de 3,350 milliards de Fcfa. Un niveau exceptionnel, souligne le PAC, qui traduit les efforts déjà engagés pour faire face aux grands chantiers initiés dans le sens de la modernisation de la société et de la satisfaction des besoins en médicaments essentiels et dispositifs médicaux comme définis par l’arrêté 05-2303/MS-MEP-SG. «Nous travaillons à répondre à leurs attentes et à consolider les relations de confiance avec l’ensemble de nos clients publics et administratifs et même privés. Ce qui va nous exiger un nouveau comportement et une réorganisation de notre fonctionnement.», indique le Dr Moussa Sanogo.

Hadama B. Fofana

Source: Le Républicain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *