Région de Mopti : BANDIAGARA ETRENNE SA NOUVELLE MOSQUEE DE VENDREDI

C’est l’une des plus grandes mosquées du Mali avec une capacité de 5000 places

lieux cultes mosquee bandiagara pays dogon sangha fondation Toguna

Depuis vendredi, la ville de Bandiagara a une nouvelle mosquée offerte par la Fondation Toguna. La cérémonie officielle d’inauguration, qui a eu lieu au 3è Quartier de la cité, a été lancée par une lecture du Coran pour souhaiter la bienvenue à tous les musulmans présents à cette première prière de vendredi dans le nouvel édifice.

« C’était une rencontre jamais vue à Bandiagara. Nous n’avons jamais vu autant de monde dans notre ville », a dit un vieux Dogon.  Partout dans la ville, il y avait du monde. On peut estimer l’affluence à plus de 5000 personnes. Certains ont prié hors de l’enceinte de la mosquée et derrière l’édifice. Cette journée était aussi un moment de retrouvailles des Dogons. Ils ont répondu à l’appel de Bandiagara pour rehausser la pratique d’un islam tolérant.

La cérémonie s’est déroulée dans la plus grande quiétude, même s’il y a eu quelques bousculades à l’entrée de la mosquée, dues à la mauvaise organisation des jeunes. Heureusement sans dommages ni dégâts.  La sécurité et la protection civile étaient au rendez-vous pour rassurer la population.

On pouvait lire sur des banderoles déployées, « Club des amis de Seydou Nantoumé, président directeur général de Toguna Agro-industrie », mais aussi des mots de remerciement pour le donateur.

« C’est une mosquée qui peut contenir plus de 5000 personnes », a indiqué l’architecte Mamadou Koné en précisant les différents matériaux utilisés dans la construction de cette belle réalisation. « C’est notre culture qui a été mise en valeur par des entreprises locales. C’est un style d’architecture dogon. Nous nous sommes inspirés de l’architecture du milieu traditionnel dogon», a souligné Mamadou Koné.

La mosquée est entièrement construite avec une pierre extraite de carrières à ciel ouvert de la zone. Le chantier a duré 4 années. Le bel édifice a couté plus d’un milliard de nos francs. Bâtie sur une superficie de 150 m de longueur sur 100 m de largeur, la masquée comporte deux salles de prière, un patio et une galerie avec un grand espace public.

Les travaux ont été réalisés par l’agence Audex SARL, soutenue par deux entreprises locales : l’entreprise Bocari Sagara et l’entreprise Sana Dagui Guindo.

Le ministre des Affaires religieuses et du Culte, Thiérno Amadou Oumar Hass Diallo, a exprimé la joie et les remerciements du président de la République pour le travail accompli par Seydou Nantoumé. « Les mosquées doivent être des écoles de formation, c’est le vœu du président de la République », a transmis le ministre Diallo.

L’imam de la Grande mosquée de Bamako, Kokè Kallé, au nom de Mahmoud Dicko, président du Haut conseil islamique du Mali (Hcim), a recommandé aux musulmans de s’unir, de bannir la haine et de travailler pour vivre du fruit de leurs efforts.

Le représentant du chef de village du 8è Quartier a salué le geste du donateur sans manquer de mentionner les difficultés d’accès à l’eau potable. Et le maire de la ville de Bandiagara, Ousseyni Saye, de rappeler pour sa part, que cette construction n’est pas la première car « le donateur a déjà construit des écoles, des forages,  des centres de santé et  des monuments ».

La grande prière du vendredi a été dirigée par l’imam Mahmoud Dicko qui, dans son sermon, a demandé aux musulmans de s’investir pour la paix, l’union et l’entente. « La mosquée est la maison de Dieu, par conséquent, elle doit être un espace pour partager les préoccupations de tous », a-t-il indiqué avant de faire des bénédictions pour l’iman de la nouvelle mosquée. « Nous sommes des hommes, nous pouvons nous tromper et si cela arrive, nous devons réfléchir ensemble pour trouver la solution, seul Dieu est parfait », a souligné Mahmoud Dicko.

Après la prière, les musulmans ont fait des bénédictions pour la paix et la cohésion nationale. La cérémonie a été clôturée dans l’après-midi par un match de football. Auparavant, une minute de silence avait été observée à la mémoire de ceux qui sont décédés au cours des travaux de la nouvelle mosquée de vendredi.

L’inauguration a eu lieu sous la présidence du ministre Thiérno Amadou Oumar Hass Diallo, en présence du ministre des Sports, Housseïni Amion Guindo, du donateur, Seydou Nantoumé, du président du Hcim, Mahmoud Dicko, du gouverneur de la région de Mopti, Kama Kané, de l’imam de la Grande mosquée de Bamako, Kokè Kallé.

On pouvait noter également la présence de plusieurs personnalités religieuses, politiques et coutumières à cette inauguration. Tous les cercles de la région de Mopti y étaient représentés.

La commune de Bandiagara est située dans la région de Mopti, au « Pays dogon ». C’est également le nom porté par les Falaises de Bandiagara. La ville est connue à travers le monde par ses richesses culturelles. Elle est située à 682 km de Bamako.

A. SOW

 

Source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.