Pèlerinage 2019 : l’ouverture de la campagne au 1er février

Le ministre des Affaires religieuses et du culte, Thierno Amadou Oumar Hass DIALLO, a présidé ce jeudi 10 janvier 2019 les travaux de la 14e session du Conseil d’administration de la Maison du Hadji dans les locaux de ladite structure. C’était en présence du Directeur de la Maison du Hadj, le Dr Hamza Almoutapha MAIGA ; des membres du Conseil d’administration.

Au cours de cette session, les administrateurs ont examiné : le rapport sur l’état d’exécution des activités et du budget au titre de l’année 2018, ainsi que les projets des activités et du budget 2019.

A l’ouverture des travaux, Thierno Amadou Oumar Hass DIALLO a souligné que de par ses missions, la Maison du Hadj est au début et à la fin de la campagne du pèlerinage. D’où la nécessité d’un suivi régulier de ses activités, afin qu’elle puisse répondre aux exigences de cette opération qui est assez complexe.

Cette complexité s’explique, de l’avis du ministre DIALLO, par le nombre croissant de pèlerins. Il y a deux ans, a-t-il fait savoir, notre pays a obtenu un quota de 13 323, soit une augmentation de 47%.

C’est la raison pour laquelle, le ministre a invité les responsables de cette structure à consentir les efforts nécessaires pour que les pèlerins puissent bénéficier d’un service de qualité dans le cadre de l’accomplissement des formalités administratives du voyage.

D’ores et déjà, a-t-il souligné, des efforts importants ont été déployés dans le domaine de la formation, la sensibilisation et l’éducation religieuse. Pour le ministre DIALLO, ces formations doivent être renforcées pour permettre à nos pèlerins de mieux appréhender tous les contours du pèlerinage dont les conditions d’organisation évoluent d’année en année. Une évolution due à l’informatisation poussée de l’organisation du Hadj qui exige que la Maison du Hadj soit dotée de ressources humaines de qualité et de matériels adéquats, sans oublier les ressources financières lui permettant d’être à hauteur de mission.

En outre, le projet de budget 2019, soumis à l’examen des administrateurs se chiffre en recettes et en dépenses à la somme de 444 166 509 FCFA contre une prévision de 414 359 014 F CFA en 2018. Soit une augmentation de 7,19%.

Soulignant les difficultés d’organisation, le ministre a annoncé que malgré une augmentation du prix du billet de voyage au niveau des compagnies de près de 100 000 F CFA, le Gouvernement compte maintenir le coût. Et cela, a dit le ministre, grâce à engagement du Président de la République, Ibrahim Boubacar KEÏTA, qui accorde une attention particulière aux questions religieuses.

Avant de terminer, le ministre a annoncé l’ouverture de la campagne 2019 du Hadj pour le 1er février 2019. Compte tenu de la complexité de la procédure, le ministre a invité les futurs pèlerins à se lever tôt pour éviter des encombrements de nature à compromettre le voyage aux lieux saints de l’islam. «Le pèlerinage, un cadeau surprise aux parents et autres amis, c’est fini», a prévenu le ministre DIALLO.

Rappelons que le prix de la filière gouvernementale pour le pèlerinage 2018 était fixé à 2 363 615 FCFA.

A noter que le pèlerinage est le cinquième pilier de l’islam qui se fait à la Ka’aba (ou « Maison de Dieu ») située dans la ville sainte de la Mecque, en Arabie Saoudite.

Par Abdoulaye OUATTARA

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *