Hadj 2015 : Un encadrement dévoué et rodé à la tâche

Aujourd’hui, tout est fin prêt au niveau de la Commission Nationale d’organisation du Hadj 2015 pour une bon pèlerinage et aussi faciliter la tâche aux pèlerins maliens dans l’accomplissement de leur cinquième pilier de l’islam. Cela est le fruit des efforts fournis par l’encadrement technique depuis des mois avec le soutien du Ministre des Affaires religieuses et du Culte, M. Thierno Amadou Omar Hass Diallo. Une mission à la portée des encadreurs.

 Thierno Hass Diallo ministre affaires religieuses cultesDepuis quelques mois, le Ministre des Affaires religieuses et du Culte a mis en place la Commission Nationale d’organisation du Hadj 2015. Cela est intervenue après l’attribution de la Maison du Hadj au département. Contrairement aux années précédentes, la Maison du Hadj relevait du département de l’Administration territoriale.

Cette commission est composée d’hommes et de femmes intègres et déjà rodés dans l’organisation du pèlerinage depuis des années. Ils viennent des départements ministériels, tels que la Santé et de l’hygiène publique, de la Sécurité intérieure, de l’Artisanat et du Tourisme, de la Décentralisation, du Secteur privé, de la Société civile, etc. Cette confiance placée en eux par le Ministre en charge des Affaires religieuses, les membres de l’encadrement sont décidés à relever le défi qui est à leur portée.

Aussi, le Ministre Thierno Diallo veille sur eux comme pour dire que  » la confiance n’exclut pas le contrôle « .

Dès leur installation, les membres de l’encadrement n’ont pas chômé car il s’agit de prendre le taureau par les cornes avec des innovations apportées cette année pour soulager la souffrance des pèlerins maliens. D’abord, la réduction du prix du hadj 2015.

Les futurs pèlerins ont accueilli cette nouvelle avec liesse pour la simple raison que le prix fixé pendant la transition avoisinait les trois millions. Avec l’arrivée du Ministre Thierno Amadou Omar Hass Diallo, ce prix a été revu à la baisse. L’objectif visé par cette réduction, aux dires du Ministre des Affaires religieuses et du Culte, est de répondre aux préoccupations du Président de la République, M. Ibrahim Boubacar Kéïta, qui a instruit à tous les membres du gouvernement, chacun dans son domaine, de travailler pour soulager la souffrance des Maliens. C’est-à-dire rendre la vie très facile aux populations.  » Pour que le Hadj soit à la portée du maximum de Maliens, j’ai décidé de réduire cette année encore le prix du cinquième pilier de l’islam « , avait promis et fait le Ministre des Affaires religieuses et du Culte.

Pour cette année, le choix du Ministre s’est porté sur un homme intègre dévoué pour la cause de l’islam et des musulmans. Il s’agit de notre confrère, M. Habib Kane comme Délégué général. Son expérience accumulée pendant dix ans lui permettra d’atteindre son objectif : la bonne organisation du Hadj 2015.

Une autre innovation, cette année, c’est la présence de deux superviseurs adjoints. Auparavant, les agences de voyage étaient représentées au niveau de la commission d’organisation. Si le premier adjoint est du gouvernement, en la personne du Directeur général de la Maison du Hadj, il faut savoir que le second est occupé par les agences de voyage. Leur présence à la supervision leur permettra de suivre à temps réel tout le processus d’organisation et d’encadrement du pèlerinage. En un mot, les agences de voyage auront leur main dans la pâte. Le superviseur général et ses deux adjoints verront le suivi de la réglementation de la filière gouvernementale et des agences de voyage sur le terrain. Cela, conformément aux clauses du cahier des charges. Une manière pour le département de donner plus de transparence et d’assainir le secteur.

C’est aussi la première fois que le Directeur général de la Maison du Hadj va à la Mecque en tant Superviseur adjoint, donc jouera un rôle dans la délégation. Ce qui est à mettre aussi parmi les innovations de cette année. Il faut ajouter à ceux-là la prise en charge et de suivi spécial pour les personnes âgées qui bénéficieront quotidiennement de l’assistance du corps médical.

Aussi, il sera mise en place très prochainement, une commission rattachée à la Maison du Hadj opérationnelle pendant les douze mois de l’année pour recevoir toutes les informations relatives au Hadj et les traiter immédiatement pour éviter les lourdeurs administratives à la veille de chaque pèlerinage.

Depuis quelques mois, des démarches sont entamées pour faciliter le Hadj aux pèlerins maliens. Il s’agit de leur proximité avec les deux Mosquées et le renforcement de l’encadrement afin qu’il y ait plus de coordination entre les actions de la filière gouvernementale et celle des privées sur le plan rituel.

Le gouvernement du Mali voulait, à travers la création d’un département en charge des Affaires religieuses et du Culte, mettre de l’ordre dans ce domaine à travers certaines actions, entre autres, rendre le pèlerinage plus facile à nos compatriotes. C’est dans cette optique que le Ministre Thierno Amadou Omar Hass Diallo a décidé de faire une réduction de plus de 70.000 F CFA des frais du Hadj cette année et de mettre à la disposition des pèlerins maliens deux mini-bus en plus des huit bus habituels inclus dans le contrat avec l’Arabie Saoudite. Comme l’année dernière, priorité sera donnée aux personnes âgées et aux malades dans les bus.

Aussi, des appareils de sonorisation seront au rendez-vous cette année encore. Des appareils qui permettront à tous les pèlerins maliens (filières gouvernementale et privée) et certains de la sous-région de prier ensemble à Mina sous la direction d’un Imam chevronné. Faut-il rappeler que l’année dernière, ces appareils sonos ont permis de retrouver plus de huit millions de francs CFA et plusieurs autres objets qui ont été remis à leurs propriétaires. Avant, à Mina, les pèlerins maliens priaient en rangs dispersés. Effectif renforcé au niveau des services de passeports et le guichet de la BDM doublé.

Pour donner d’amples informations sur le Hadj, des prêcheurs accompagneront les fidèles musulmans maliens tout au long de leur séjour en Arabie Saoudite. Ceux-ci seront assistés des étudiants maliens résident en Arabie Saoudite comme suppléants qui seront payés à la tâche. Et le nombre de médecins, une dizaine, veilleront scrupuleusement sur la santé des pèlerins.

En 2014, de l’avis des autorités saoudiennes, jamais le Mali n’avait atteint un tel niveau d’organisation du Hadj. D’ailleurs, certains pays de la sous région sont tombés sous les charmes du Mali et ont approché les organisateurs maliens afin qu’ils puissent bénéficier de l’expérience de notre pays pour les futurs Hadj. Avec cet encadrement engagé et rodé à la tâche, les pèlerins maliens peuvent s’attendre à un bon Hadj 2015. Tel est d’ailleurs les vœux du Président de la République, M. Ibrahim Boubacar Kéïta et du Ministre des Affaires religieuses et du Culte, M. Thierno Amadou Omar Hass Diallo :  » Faire tout pour ne pas décevoir les pèlerins maliens « .

 

Youssouf SANGARÉ

source : le Malien

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.