3ème congrès du Haut Conseil Islamique Chérif Ousmane Madani Haidara porté à la tête de la présidence en remplacement de Mahmoud Dicko

Le président  du  Groupement des leaders spirituels musulmans du Mali, Chérif Ousmane Madani Haidara a été porté à la tête du Haut Conseil islamique, à l’issue du troisième congrès ordinaire (20 et 21 avril au CICB) de la faitière des organisations et associations  musulmanes. Il remplace à ce poste l’Imam Mahmoud Dicko,  qui est allé au bout de ses deux mandats (dix ans) à la tête de cette structure.

Le nouveau président qui  a été élu à l’unanimité a pour 1er vice-président Ibrahim Kontao. Le Secrétaire général sortant, Mamadou Diamouténé, non moins ancien président de la CENI, a été reconduit. .Le chef religieux Soufi Bilal Diallo et le président de Sabati 2012,Moussa Bah qui avaient finalement retiré leur candidature au profit de celle de Chérif Ousmane Madani Haidara, en raison d’un consensus, ont hérité respectivement du poste de président de la Commission de contrôle et celui de Secrétaire général adjoint.

A l’ouverture des travaux, le président sortant Mahmoud Dicko abordant le thème de ce 3è congrès, « la réconciliation pour la paix« , a appelé les uns et les autres à la prière, aux bénédictions pour la paix, la réconciliation et la tolérance, l’unité de tous les fils et toutes les filles du Mali, avant de réaffirmer son accompagnement au Haut Conseil Islamique.

Dénonçant l’islam intolérant et extrémiste qui continue de faire des préjudices, le président de la République Ibrahim Boubacar Kéita a appelé à l’union sacrée de tous les musulmans,  » il est temps, chers frères et sœurs en religion, que les musulmans de notre pays, condamnent d’une voix , agissent d’une voix , agissent d’un même élan, à l’image de l’un de nos voisins hier victime du salafisme armé mais aujourd’hui revenu à un islam de tolérance et d’amour grâce à l’action militante et concertée de tous ses ulémas« . Il a ajouté que la réponse sécuritaire est indispensable et l’Etat ne se dérobera pas,  » mais le Haut Conseil Islamique, conformément à sa vocation, peut prendre les devants et la parole, au profit de l’Islam, dans l’intérêt des musulmans que le pouvoir des fusils désoriente de plus en plus dans certaines parties de notre pays où l’islam n’a jamais été un bras amputé, un corps lapidé mais une main et une porte qui s’ouvrent « .

S’adressant à Mahmoud Dicko, il a relevé,  » vous avez accompli pleinement et dignement votre mission à la tête de cette faîtière des musulmans. C’est un grand leader qui s’en va. Président sortant, vous restez un frère, malgré les divergences qui peuvent arriver, malgré nos fâcheries d’hommes. Un frère sortant n’existe pas chez moi. Nous serons appelés à cheminer ensemble, à nous supporter l’un et l’autre« .

Quant au nouveau président du Haut Conseil Islamique, il a déclaré  » travailler pour la paix, pour un Mali uni, pour la fraternité entre tous les musulmans du monde. Je veux que notre pays se retrouve, retrouve la paix« .

AD

Source: l’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *