Vœux des autorités administratives indépendantes : CONSTATS PARTAGES »

A la suite des institutions de la République, les autorités administratives et indépendantes que sont le Médiateur de la République et le Vérificateur général ont présenté leurs vœux au président de la République. Présentant ses vœux, le Médiateur de la République, Baba Akhib Haïdara, a prié pour que Dieu préserve la paix dans le pays. « Nous avons tous grand besoin de cette paix », a-t-il indiqué avant de souhaiter que les pouvoirs publics maintiennent le climat de dialogue avec les groupes armés, à condition que les pourparlers soient sains et responsables.

mahamane toure chef etat major armee malienne soldats rencontre visite voeux nouvel annee

Et les lignes rouges fixées par le président de la République ne doivent, en aucun cas, être franchies.

Il a également évoqué la menace de la fièvre hémorragique à virus Ébola qui a frappé la sous-région au cours de l’année qui s’achève. Baba  Akhib Haïdara a informé le président  de la République que l’institution dispose désormais d’un logo et s’est réjoui de la tenue de la 19è édition de l’Espace d’interpellation démocratique.

En réponse,  le chef de l’Etat a rappelé combien l’ambiance de l’EID devenait un patrimoine national.  Il a ensuite donné des assurances sur le retour de la paix  au Nord. Ibrahim Boubacar Keïta a rappelé, à  ce propos, sa grande inquiétude vis-à-vis de la situation en Libye, un pays qui est devenu un marché d’armes à ciel ouvert.
Lieu de recel, l’Adrar du Tighargâr doit être nettoyé de ce trafic à tout jamais. « Par la grâce d’Allah, nous sommes à zéro cas d’Ebola »,  s’est félicité le président Ibrahim Boubacar Keïta, invitant cependant à la vigilance.

Amadou Ousmane Touré, en sa qualité de Vérificateur général, a, lui aussi,  présenté ses meilleurs vœux au président de la République. Les missions traditionnelles d’identification d’irrégularités appellent de profondes réformes de certains services de l’Etat, a indiqué le Vérificateur général qui a confirmé que son rapport 2013 était prêt. Le retard constaté est dû, expliquera-t-il, à des demandes accordées à certains services épinglés pour la fourniture de pièces justificatives  sur certains marchés.

Amadou Ousmane Touré a également  évoqué la publication du rapport de contrôle sur les marchés de l’avion de commandement du président de la République et des équipements militaires. A ce sujet, il estimera, qu’au-delà de la campagne médiatique menée sur le dossier, notre pays a prouvé qu’aucun domaine des finances n’est exempt de contrôle. Il a salué le courage des autorités maliennes pour avoir accepté de se soumettre à un tel exercice.

Il a ensuite marqué son inquiétude à l’éventualité de la suppression du bureau du Vérificateur  général suite à la création de la Cour des comptes. Pour lui, la cohabitation des deux structures est parfaitement possible.

Répondant au Vérificateur général, le président de la République a rappelé combien la charge de la vérification était lourde et délicate. « Bouchez-vous les oreilles … et vous avez mon soutien ! », a assuré le chef de l’Etat, en se disant d’accord avec le Vérificateur général au sujet de la possible cohabitation entre les deux structures de contrôle.

source : essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.