Voeux de l’Ambassadeur du Mali en France À la Diaspora : Bientôt un 2ème Consulat général du Mali en France

L’ambassadeur du Mali en France, S.E. M. Cheick Mouctary DIARRA a présenté ses vœux du nouvel an 2015 à la diaspora malienne de France. C’était le vendredi dernier dans l’après-midi, dans les locaux de l’ancien consulat dans le 20è Arrondissement de Paris, en présence notamment des responsables associatifs ainsi que le personnel de l’Ambassade et du Consulat. Tour à tour ont pris la parole, MM. Hamedy Diarra, Amadou Traoré et Mme Coulibaly Ramata Maïga, respectivement président du Haut Conseil des Maliens de France (Hcmf), le représentant des doyens et la présidente de la fédération des femmes maliennes de France. Après présentation de leur structure respective, chacun d’entre eux a formulé des vœux pour un retour rapide de la paix au Mali, l’unité et la cohésion sociale et pour un plein succès à l’ambassadeur dans l’accomplissement de ses missions à côté des Maliens de France.

 Cheick Mouctary Diarra ambassadeur mali france francois hollande president francais diplomatie

Dans sa réponse, l’ambassadeur a d’abord rendu un vibrant hommage aux Maliens de France pour leur patriotisme et leur engagement sans faille pour défendre l’unité nationale du Mali, son intégrité territoriale. Il a exhorté ses compatriotes de France à persévérer dans cette voie, car leur « voix tonitruante » sera toujours entendue au pays depuis Koulouba [ndlr, la présidence] jusque dans les régions. « Car vous défendez toujours un Mali, un et indivisible », a-t-il ajouté.

OUVERTURE D’UN 2è CONSULAT EN FRANCE

Ensuite M. Cheick Mouctary Diarra a saisi l’occasion pour faire trois annonces. D’ici la fin du mois, explique t-il, l’Ambassade lancera un journal d’information auprès des Maliens de France pour faciliter la communication de l’ambassade. Pour M. Diarra, un des ingrédients de la crise que notre pays traverse est lié au manque de communication où l’État a failli. Ainsi l’ambassade entend apporter sa contribution pour pallier à ce problème au niveau de la chancellerie malienne de France.

La deuxième annonce a trait à l’ouverture d’ici la fin du mois d’un guichet d’information à l’intention des investisseurs, des touristes, des Maliens de France ou toute personne désirant avoir des informations pratiques pour entamer dans les meilleures conditions de gain de temps et d’efficacité un projet en direction du Mali.

Enfin, la troisième annonce concerne l’ouverture d’un deuxième consulat général du Mali en France. Car, justifie t-il, il est incompréhensible qu’il y ait près de 300.000 Maliens en France et en étant la 2ème communauté africaine en France après l’Algérie et que les besoins administratifs de tous ces usagers soient gérés dans un seul consulat général. Ceci explique en partie le goulot d’étranglement entre l’administration et les usagers au niveau du consulat pour la délivrance des pièces courantes.

L’Ambassadeur a d’ailleurs expliqué l’absence du Consul général, M. Mangal Traoré, à la cérémonie par le fait qu’il est actuellement en mission à Bamako pour étudier la question. Cependant il n’a pas précisé la ville française qui recevra ce futur consulat. La cérémonie a pris fin par une collation.

De notre correspondant à Paris, Dr. Bakary TRAORÉ

 

Source: Nouvel Horizon

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.