Visite du président IBK en 4ieme Région : Tout un programme pour le bonheur des Ségoviens

Le peuple de Ségou attend avec enthousiasme le président de la République Ibrahim Boubacar Kéita pour une visite d’Etat chargée d’émotions pour ces populations et pour leur visiteur. Nos reporters sur place nous feront vivre l’évènement. En attendant nous vous donnons ici un bref aperçu de cette visite historique.

Du 24 au 26 avril 2018 le président Ibrahim Boubacar Keita, effectuera une visite dans la Région de Ségou du mardi 24 avril au jeudi 26 avril 2018. Selon le programme,  le Chef de l’Etat observera un premier arrêt à Fana et un deuxième arrêt à Konobougou. A Ségou, le Président
de la République, IBK procédera  à l’inauguration de
l’échangeur de la Ville de Ségou et de ses voies d’accès. Mais avant,  IBK remettra des insignes de décoration à des responsables d’entreprises et de bureaux d’études. A l’issue de ce
cérémonial, le Chef de l’Etat accordera une interview à la presse.
Dans l’après-midi, le Président rencontrera des chefs de village de
la Région de Ségou au Stade Amary Daou.

Au deuxième jour de sa visite dans la Région des Balanzan, le Chef de l’Etat présidera dans la salle de conférences du gouvernorat de Ségou, le Conseil Supérieur de l’Agriculture qui
sera marqué par la présentation et la validation du plan de campagne agricole 2017-2018. Le Président de la République est le Président du Conseil supérieur de l’Agriculture. A l’issue du
Conseil supérieur de l’Agriculture, le Président de la République
procédera à la remise symbolique de matériels et d’équipements agricoles aux paysans. Pour la fin de la matinée d’activités du mercredi 25 avril 2018, SEM IBK procédera à la coupure
symbolique du ruban et visitera l’usine de production d’engrais de
notre compatriote DPA -SA (Doucouré Production et Associés) qui a une grande capacité de production  par an.

Le Chef de l’Etat
sur place accordera également une interview à la presse. Enfin, le
Président de la République inaugurera le siège de la Délégation régionale de la Chambre de Commerce. Dans l’après-midi, le Chef de l’Etat se rendra dans la salle de cinéma Merouba où il
rencontrera les forces vives de la Région et procédera à la remise des kits solaires et matériels d’assainissement et de santé.

Le jeudi 26 avril 2018, le Président de la République se rendra à Markala.
Il procédera à la coupure du ruban symbolique de la route reliant les
quartiers Diamerabougou et Kirango. Il visitera les installations du barrage de Markala dont il a financé la rénovation. De retour à Ségou, SEM IBK visitera dans l’après-midi l’Université de Ségou et
accordera sur place une interview à la presse.

L’échangeur de Ségou : Réduction de la pauvreté, créationd’emplois.
Les travaux de construction d’un échangeur au carrefour de
Markala à Ségou et l’aménagement bitumage de 10 kilomètres de
voiries urbaines dans la ville de Ségou s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre Programme d’Aménagement d’Infrastructures Routières Structurantes (P.A.I.R.S). Ce programme est une
initiative du gouvernement de notre pays avec pour objectif global de contribuer à l’amélioration de la mobilité urbaine dans plusieurs localités du Mali, mais également à la réduction du temps de parcours sur certains axes urbains dont Bamako, Koulikoro, Koutiala, en vue de dynamiser les échanges économiques au niveau national et régional.

Avec cet échangeur, 
les populations bénéficiaires s’épanouiront avec l’écoulement
facile de leurs productions agricoles, se déplaceront très facilement dans le temps et dans l’espace. Il renforcera le brassage culturel et facilitera drainage facile des eaux pluviales. 
Le projet a été financé par la Banque Ouest Africaine de
Développement (BOAD) à hauteur de 16% et le budget national pour 84 % ; pour un coût total de vingt et trois milliards deux cent soixante et trois millions sept cent quatre-vingt et dix mille deux
cent (23. 263. 790.200) FCFA HT.

L’Université de Ségou : 
Elle est bâtie sur 9 ha en titre foncier. Elle est à cheval entre la ville de Ségou et Sébougou. Elle comprend un amphithéâtre de 500 places depuis 2012. De nos jours, elle s’est agrandie avec des
blocs administratifs et pédagogiques de la FAMAKAN et de
l’IUFP et de la salle de visioconférence. Le bloc administratif et pédagogique de la FAMA est un R+1 comprenant 7 salles de classe de 50 places chacune dont deux à l’étage et 5 au rez-de-
chaussée. Les bureaux qui se trouvent à l’étage sont au nombre de 6. Entre autres infrastructures de l’Université la réalisation d’un amphithéâtre préfabriqué d’une capacité de 300 places.

Au niveau de l’IUFP, un véritable joyau architectural, en R+3 ; il comprend entre autres, 4 amphithéâtres de 200 places, un magasin, une salle pour professeurs et des bureaux pour
l’administration. Il abrite également trois laboratoires, 34 classes
de 50 à 70 places chacune, deux salles informatiques de 30 places
chacune, une bibliothèque centrale, des blocs de toilettes.

A ce niveau également, existe une salle visioconférence de 50 places et une salle de machine.
D’autres nouvelles infrastructures verront bien jour cette année avec notamment la construction du département de la Médecine animale, le Campus Universitaire pour les étudiants, le restaurant universitaire d’une capacité de 500 places, le Rectorat et la maison des hôtes d’une capacité de 50 chambre.

Les Équipements d’assainissement seront destinés à la mairie de Ségou, pour 5 associations qui évoluent dans le domaine de l’assainissement, 2 groupements de femmes, 1 association des femmes du Camp militaire, 1 association de jeunes qui évolue également dans le domaine de l’assainissement et enfin 1 ONG
locale. Le lot est composé d’un camion Benne avec 3 caissons pour le ramassage et l’évacuation des ordures ménagères, 100 poubelles, 100 brouettes, 100 pelles, 100 râteaux, 100 paires de
bottes, 100 paires de gants et 200 balais.

Dans le cadre de la protection mécanique des berges du fleuve Niger, l’Agence du
bassin du fleuve Niger a réalisé dans le cercle de Ségou et de Barouéli 2379 mètres linéaires en travaux d’aménagement de berge, pour un coût total de 861,9 millions de francs CFA.

Amadingué Sagara

La Dépêche

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *