Visite du Premier Ministre en France: la diaspora rassemblée autour de la patrie

En visite de travail en France, le Premier ministre a, au cours de la journée du 27 septembre, reçu en audience une délégation de l’OCDE conduite par M. Luis Padia et notre compatriote Bakary Konaté.

moussa mara premier ministre chef gouvernement pm yelema malien diaspora

Elle est venue échanger avec lui du déroulé prévisionnel du 14è forum économique international que l’organisation prévoit de tenir à Paris le 6 octobre prochain. Invité à cette rencontre, le Premier ministre malien aura à s’exprimer sur l’industrialisation, la croissance et l’intégration aux côtés de plusieurs experts internationaux et certains membres de son gouvernement. L’OCDE a réaffirmé son attachement à la reconstruction rapide du Mali et au-delà à une émergence durable de son économie pour réussir toutes les grandes transitions dont celle du numérique, de la démocratie et de démographie entre autres.

h

L’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) a, en 1961, succédé à l’Organisation européenne de coopération économique (OECE), fondée en 1948 pour gérer l’aide américaine d’après-guerre (plan Marshall). L’OCDE regroupe plus d’une trentaine de pays : toute l’Europe occidentale et l’Amérique du nord, plus le Japon, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la Corée et, depuis 1995 et 1996, certains pays d’Europe centrale (République tchèque, Hongrie, Pologne) et, depuis 2010 le Chili, la Slovénie, Israël, et l’Estonie. La chine également frappe à la porte de l’organisation. Par ailleurs, l’OCDE dont le siège est à Paris est le principal rassembleur de statistiques sur les pays développés. Elle apporte des appuis importants aux pays moins avancés.

Le Premier ministre a ensuite procédé à l’inauguration de l’ex-Consulat du Mali à Paris en annexe de l’Ambassade. Cette annexe abritera désormais plusieurs services dont la communication, le protocole, la cellule économique. Un pavillon sera exploité par les artisans pour exposer la richesse de l’art malien. Le Premier Ministre s’est réjoui de l’amélioration des conditions de travail du personnel de l’Ambassade et de l’ouverture faite à la culture et à l’art maliens.

La rencontre avec le Maire de Montreuil s’est déroulée dans une atmosphère conviviale en présence du secrétaire national du parti communiste et plusieurs conseillers municipaux dont la malienne Djeneba Keïta, 2ème adjointe. Les deux parties ont fait un tour d’horizon de l’histoire et des perspectives de la coopération entre Montreuil et le Mali à travers notamment la région de Kayes et principalement le cercle de Yélimané. Le Premier ministre, lui-même ancien maire d’une commune de 350 000 habitants a dit tout le bien qu’il pensait de la décentralisation et du rôle des collectivités dans la démocratie et le développement. Il a engagé le Gouvernement malien à soutenir et accompagner toutes les initiatives du codéveloppement qui ont déjà permis la réalisation de nombreuses infrastructures (santé, éducation, hydraulique). Avant de quitter la mairie de Montreuil, le Premier ministre a reçu, avec le ministre de la justice, un cadeau symbolisant la Main de Dieu.

Quant à la communauté malienne de Montreuil, elle était massivement rassemblée au Palais des Congrès de la ville afin de commémorer les 54 ans de l’indépendance du Mali sur invitation de l’Amicale des Maliens de Montreuil dirigée par Moussa Doucouré. Plusieurs autres mouvements dont la Section France du Haut conseil des Maliens de l’extérieur étaient également de la partie. Ce grand rassemblement dédié à la paix et à la réconciliation a été marquée par plusieurs interventions dont celles des élus de Montreuil et des leaders de la vie associative. Le Premier ministre a entretenu l’audience sur cinq points importants : la crise de 2012, l’intervention salutaire et déterminante de la France en début 2013 puis celle de la CEDEAO et de la communauté internationale, l’organisation des élections en 2013 et l’élection du président Ibrahim Boubacar KEÏTA, le processus de dialogue et le renouveau du Mali à travers des citoyens nouveaux, un Etat équitable qui promeut la transparence, l’égalité et l’esprit du devoir.

En soirée, le Premier ministre en compagnie des ministres de la justice et des droits de l’homme ainsi que celui de l’Emploi et de la Formation Professionnelle participé à Aubervilliers à un débat organisé par les associations, les cadres maliens (en France, Suisse et Allemagne), ainsi que des leaders politiques. Ce débat a permis au public d’une centaine de participants d’échanger sur les visions partagées de l’avenir du Mali argumentées par des éléments d’information apportés par le Premier ministre et les deux ministres. Il a porté sur l’école, la lutte contre la corruption, la transhumance politique, les rapports avec le FMI, etc.

Ce dimanche 28 septembre, le Premier ministre se rendra à Ankara en Turquie pour participer au Forum Economique Mondial d’Istanbul (World Economic Forum) sur les investissements.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.