Visite du Premier ministre à Gao : des engagements concrets et opportuns

Le Premier ministre Oumar Tatam Ly, à la tête d’une délégation comprenant notamment 7 membres du gouvernement, a effectué, mercredi, une visite à Gao. Au cours de son bref séjour, il a eu des contacts avec toutes les couches socio-professionnelles de la région. La forte délégation a été accueillie à l’aéroport de Gao par le directeur de cabinet du gouverneur, Adama Kansaye, et tous les responsables administratifs, politiques et militaires de la région.

Oumar_Tatam

Après les honneurs des corps constitués à sa résidence au quartier Boulgoundjé, le chef du gouvernement s’est rendu à Gadèye chez le Gao-Alkaïdo, Mohamed Ibrahim Touré, où l’attendaient outre le chef Arma, toutes les notabilités sédentaires et nomades de la contrée. Une façon de montrer que le vivre-ensemble est déjà redevenu une réalité dans la cité des Askia. Le porte-parole de la notabilité a vivement remercié le Premier ministre et sa suite pour cette marque de considération aux valeurs anciennes. Il a ajouté que les chefs coutumiers souhaitent que Gao, ville carrefour, retrouve son lustre et son rayonnement d’antan dans un Mali développé et en paix. Les Ulemas, sous la houlette du réputé Oumar Almahadi, ont fait des bénédictions pour le retour définitif de la paix.

Prenant la parole, Oumar Tatam Ly a dit sa fierté d’être à Gao, terre d’histoire et de légendes. Il a expliqué que cette visite chez les notabilités, exprime toute sa considération pour nos us et coutumes et nos valeurs anciennes.

Après avoir pris congé de la chefferie traditionnelle, le chef du gouvernement a rencontré les responsables politiques et administratifs de la région dans la salle de conférence de la mairie. Il a ensuite eu des échanges avec la société civile dans la même salle. Le directeur de cabinet du gouverneur a dit la fierté de la région d’accueillir le Premier ministre et sa délégation, avant d’évoquer la nécessaire relance de l’économie régionale. Adama Kansaye a insisté sur la mobilisation des ressources pour la reprise normale des activités. La cohésion sociale ne peut, de son point de vue, être obtenue que par des rencontres intra et intercommunautaires. Adama Kansaye a aussi rappelé la bonne tenue de l’élection présidentielle et les préparatifs sans accrocs des législatives du 24 novembre prochain.

Le Premier ministre expliquera que sa visite avait pour but de partager quelques uns des grands axes de la politique du gouvernement, de prendre connaissance des souffrances endurées durant de longs mois d’occupation par la population. Le chef du gouvernement a assuré sur les dispositions prises pour cerner notamment la crise sécuritaire, la réconciliation nationale. Il a promis que les recommandations des Etats généraux de la décentralisation et des Assises sur le Nord seront traduites dans les faits.

Ensuite, le ministre du Travail et des Affaires sociales et humanitaires, Hamadoun Konaté, a expliqué les grands axes du plan de développement accéléré des régions du nord à exécuter en 90 jours. Un plan articulé autour d’un bloc d’activités notamment la desserte en électricité des grandes agglomérations et l’énergie solaire pour l’éclairage public, les volets santé, éducation et singulièrement le fonctionnement régulier de l’hôpital de Gao.

Au cours des débats, les intervenants ont évoqué la sécurité, la restauration de la route Sévaré-Gao, la prime à l’impunité, la situation peu enviable de l’école, etc. Pour le Premier ministre, toutes les préoccupations évoquées et souvent avec passion, trouveront leurs réponses dans un climat apaisé et serein. Oumar Tatam Ly a assuré que les Maliens restent solidaires et qu’ensemble, reconstruiront la nation malienne.

Cette visite à Gao a permis un contact utile et opportun au regard des derniers développements de l’actualité, notamment les manifestations pour protester contre l’insécurité et contre la composition de la délégation de la région aux Assises sur le Nord.

Notons que la délégation gouvernementale comprenait le général Sada Samaké, ministre de la Sécurité intérieure, le général Moussa Sinko Coulibaly, ministre de l’Administration territoriale, Hamadoun Konaté, ministre du Travail et des Affaires sociales et humanitaires, Mme Togola Jacqueline Nana, ministre de l’Education nationale, Ousmane Koné, ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Frankaly Keita, ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, Mahamane Baby, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, porte-parole du gouvernement.

M. B. CISSE

AMAP-Gao          

Source: l’Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *